Comment traduire un plugin WordPress: Tutoriel et Avantages

Avec des millions d’utilisateurs répartis dans le monde entier, WordPress est une plate-forme qui requiert souvent une traduction multilingue. Mais comment traduire un plugin WordPress ? Dans cet article, nous allons explorer comment utiliser des outils comme Poedit et Polylang, ainsi que les avantages liés à la traduction automatique pour atteindre le plus grand nombre de personnes possible. Nous verrons également quelques exemples et tutoriels pratiques pour vous aider à comprendre comment utiliser ces outils et tirer parti au mieux de leurs avantages.

Qu’est-ce que la traduction d’un plugin WordPress?

Traduire un plugin WordPress consiste à adapter le contenu du plugin aux langues spécifiques. Cela comprend la traduction des textes, des titres, des descriptions et des images à partir de l’anglais vers une autre langue, ainsi que leur mise en forme pour s’adapter aux mêmes pratiques typographiques dans la nouvelle langue. La principale question qui se pose ici est: “Comment traduire un plugin sous WordPress? « .

La première chose à faire est de vérifier si votre plugin est prêt pour les extensions linguistiques. Le plus souvent, le plugin sera livré avec un thème et un sous-dossier de traduction de thème. Ce dossier contient le fichier de traduction de thème (theme.po) et une série de fichiers .po supplémentaires pour chaque langue que le plugin prend en charge. Si votre plugin n’est pas prêt pour les extensions linguistiques, vous devrez peut-être rechercher un autre plugin qui offre une meilleure prise en charge multilingue.

Avantages de la traduction automatique

Il existe plusieurs avantages à utiliser la traduction automatique. Tout d’abord, elle peut vous faire gagner beaucoup de temps et d’argent car elle permet une localisation efficace des contenus à grande échelle et sans effort. En outre, la traduction automatique assure généralement une qualité de traduction plus cohérente et un flux continu dans toutes les versions linguistiques. De plus, elle permet la mise à jour du contenu mis en ligne en temps réel et à moindres frais.

Comment utiliser des extensions et des thèmes pour traduire le contenu?

Il existe deux outils principaux qui peuvent vous aider dans votre entreprise de traduction, savoir Poedit et Polylang. Poedit est un outil populaire pour la traduction automatique des plugins WordPress. Il fournit des fonctionnalités telles que la recherche rapide et l’accès à une sélection variée de dictionnaires, ce qui rend le processus de traduction beaucoup plus rapide et plus efficace. Polylang est un autre plugin WordPress populaire qui prend en charge un maximum de cinq langues. Il a une interface très intuitive et une excellente prise en charge du changement de langue, ce qui signifie que vous pouvez facilement passer d’une langue à l’autre même après avoir effectué des modifications.

A lire  Redirection 301 : pourquoi et comment la mettre en place ?

Vous pouvez également utiliser des extensions comme WPML et qTranslate-X pour traduire le contenu à l’aide de fichiers PO (Portable Object) ou POEdit, tandis que Loco Translate est un outil gratuit permettant aux utilisateurs de traduire directement depuis leur tableau de bord WordPress. Leur principale fonction est d’enregistrer les textes traduits et les fichiers POT (Template Portable Object). De plus, Loco Translate permet aux développeurs d’ajouter des emplacements sur la page pour les formulaires et options spécifiques à chaque langue.

Utilisation de Poedit et Polylang pour traduire un plugin WordPress

Voyons maintenant comment utiliser Poedit et Polylang pour procéder à la traduction complète d’un plugin WordPress. Tout d’abord, vous allez devoir installer ce plugin sur votre site web. Une fois fait, allez dans l’onglet Réglages des plugins et recherchez le plugin Polylang.

Cliquez sur l’onglet Langues dans le menu de navigation de gauche et ajoutez les langues que vous souhaitez traduire. Vous avez la possibilité de modifier le nom de chaque langue pour qu’il s’affiche correctement dans le menu. Une fois que vous avez ajouté toutes les langues, il est temps de traduire vos contenus.

Pour ce faire, allez dans le dossier où se trouvent les fichiers .po et ouvrez chacun d’entre eux dans un éditeur de code. Recherchez les mots à translator – chaque ligne commence par «msgid» – puis ajoutez la version traduite de ces mots – placée après «msgstr» – . Enregistrez ensuite chaque fichier en sauvegardant sous « .po ». Vérifiez également que vous n’avez pas oublié un seul mot à traduire, car cela peut causer des problèmes et des erreurs lorsque cela entraîne un affichage incorrect du contenu sur votre site Web.

Mise à jour du contenu après la traduction d’un plugin WordPress

Une fois que vous avez effectué la traduction complète du plugin WordPress, le processus de mise à jour du contenu ne fait que commencer. Vous devrez peut-être modifier le modèle pour inclure desoptions spécifiques aux différentes langues ou bien effectuer une maintenance sur certains plugins et thèmes pour corriger les erreurs qui peuvent apparaître, en gardant à l’esprit que beaucoup de problèmes mineurs peuvent facilement être corrigés en changeant votre URL pour inclure le paramètre «langue».

A lire  Regex : tout savoir sur les expressions régulières

En outre, si votre site Web ou blogue est configuré pour prendre en charge plusieurs langues, vous devez vous assurer que les mises à jour de votre contenu s’effectuent correctement dans toutes les langues. La mise à jour fréquente est essentielle car cela permet non seulement de s’assurer que le contenu reste pertinent et à jour, mais aussi de conserver la cohérence des traductions. Vous devrez peut-être également vérifier qu’il n’y a pas de [erreurs d’orthographe](https://fr.wiktionary.org/wiki/orthographe) dans le contenu traduit et qu’aucune meilleure traduction n’est disponible.

Exemples concrets illustrant l’utilité de la Traduction Automatique (TA)

Pour illustrer comment la traduction automatique peut améliorer votre site Web ou blogue WordPress, considérons un exemple concret : Le menu principal d’un site web en anglais qui a une version multilingue disponible.

Grâce à la traduction automatique, il est possible de traduire rapidement le contenu du menu pour chaque langue sans avoir à re-configurer manuellement le menu pour chaque langue. De plus, vous avez la possibilité de créer des liens pointant vers des pages spécifiques à chaque langue, ce qui permet aux utilisateurs d’accéder plus facilement au contenu dont ils ont besoin.

Conclusion: Pourquoi devriez-vous traduire un plugin WordPress?

La traduction automatique, abrégée en TA, est un outil très utile pour la localisation des contenus. Elle offre de nombreux avantages, tels que la rapidité et l’efficacité du processus, une meilleure cohérence des traductions et la possibilité de mettre à jour le contenu en temps réel. Tous ces avantages font de la TA l’outil idéal pour les développeurs et les blogueurs souhaitant ajouter plusieurs versions linguistiques à leur site Web ou blogue WordPress.

La traduction d’un plugin WordPress peut sembler difficile, mais en utilisant les outils adéquats et en comprenant comment tirer parti des avantages fournis par la TA, il devient relativement simple d’obtenir des résultats satisfaisants. En suivant les bonnes pratiques et en prenant le temps de bien comprendre les outils disponibles, vous serez bien armés pour procéder à la traduction de plugins WordPress efficacement.

Partagez cet article
Ekoledubiz
Ekoledubiz
Publications: 63