Vous seriez capable d’adapter cette pub à votre activité ?

Un e-mail court, sympa et profitable pour les marketeux avisés en ce jeudi matin, ça vous dit ?

 

Jetez un coup d’œil à cette pub (si je tombe dans vos spams, vous ne verrez rien de cette image… et du coup, ce mail n’aura pas beaucoup de sens).

 

 

Alors, pourquoi cette pub est efficace (selon moi) ?

 

Attendez, je prends mes couteaux de boucher, on va la disséquer.

 

Bon, clairement, elle a été (mal) traduite de l’anglais, mais on va passer là-dessus. Il n’en demeure pas moins qu’on peut s’en inspirer.

 

 

  1. Le titre

 

Un truc maison pour améliorer l’audition

 

La cible est clairement identifiée et le « truc maison » fait dresser les oreilles de tous les curieux qui souffrent de problèmes d’audition.

 

Le titre fait mouche.

 

 

  1. L’image

 

D’après moi, c’est l’image qui fait tout dans cette pub.

 

On est raccord avec le « truc maison », une goutte de ce qui semble être une huile qui tombe délicatement dans le creux de l’oreille.

 

Mais le gros plus de l’image, c’est qu’elle envoie valser l’une des plus grandes objections quand on vend une solution de santé. Et c’est… la peur de la douleur.

 

Cette petite goutte qui tombe a l’air tellement inoffensive. La solution semble beaucoup plus confortable qu’un appareil auditif qui s’accroche à votre oreille ou qu’une puce qu’on viendrait vous agrafer dans le crâne.

 

 

  1. Le sous-titre

 

Court et efficace, il donne le plus gros avantage et la raison pour laquelle vous devez cliquer : vous allez augmenter vos capacités auditives !

 

Des défauts ?
Oui, j’en vois un principal.
Allez deux.

 

Même si les anciennes générations se mettent de plus en plus à l’informatique, je doute quand même qu’une part de marché assez large soit capable de réaliser un payement en ligne…

 

À moins de viser les enfants de ces personnes âgées.
Mais ça, c’est une question de média, pas de marketing.

 

 

Autre point. Selon moi, il manque un appel à l’action. La tendance sera bien sûr de cliquer sur l’image pour en savoir plus, mais je préfère partir du postulat qu’il faut prendre son prospect par la main !

 

À eux de tester et de mesurer : on en revient toujours à la même chose, le marketing ça se teste !

 

 

Cette petite pub vous a donné envie d’aller titiller vos prospects et de les envoyer sur votre page de vente, mais vous ne savez pas par quel bout commencer ?

 

Contactez-moi via le lien ci-dessous et discutons pendant votre session de consultation gratuite :

 

www.ekoledubiz.com/travailler-avec-moi

 

À +

 

Djamel