Faites de votre client un pain au chocolat

Le gros avantage d’avoir une stratégie marketing automatisée, c’est qu’on a un vendeur

  • Chaud bouillant
  • Qui ne pose jamais de congé
  • Qui ne prend jamais de vacances
  • Qui bosse H24 / 7sur7 / 365 jours par an
  • Qui n’a jamais la grippe, ni de rage de dent
  • Qui n’est jamais coincé dans les embouteillages
  • Qui travaille sans compter ses heures, dévoué à notre entreprise

 

Une stratégie marketing a un autre gros avantage : elle vous permet d’obtenir une chose essentielle. Vous allez voir, c’est peut-être trop beau pour être vrai…

J’ai nommé l’auto-prospection commerciale.

[Il invente des termes, là, c’est pas possible…]

Fini le contact à froid, trop insécurisant pour votre prospect frileux, quand bien même votre produit ou service lui offrirait une vraie solution.

La stratégie marketing CORRECTEMENT pensée vous permet de faire venir à vous votre petit prospect, tout seul comme un grand, dans de bonnes dispositions, prêt à écouter ce que vous avez à lui offrir.

Il s’auto-prospecte, en gros !

Ce n’est pas vous qui allez à lui, c’est lui qui vient à vous…

Ce n’est pas l’idéal ça franchement, un petit prospect tout chaud, comme un pain au chocolat ?

Le travail, vous le faites une seule fois, quand vous mettez en place votre système.

Et en quoi ça consiste ?

Patience. Je lâche l’info dans 5 – 4 – 3 – 2 – 1…

 

Votre prospect a des questions primaires. Il veut que quelqu’un réponde à toutes les questions qui fusent dans son esprit avant de prendre une décision d’achat et par-dessus tout, il veut s’éviter l’inconfort de devoir aller réclamer des infos chez Pierre, Paul ou Jacques.

On va prendre un exemple… Vous êtes agent immobilier ! (Allez, mettez votre petit costume vous allez être tout beau.)

Votre but, c’est de trouver des clients pour acheter les bicoques que vous avez listées…

Quelles sont les questions que se pose un jeune couple (appelons-les Marius et Joséphine) qui souhaite acheter sa première maison ?

Allé, j’improvise un petit top 3 :

  1. Quels sont les prix raisonnables des maisons sur le marché actuel ?
  2. Combien va-t-on pouvoir emprunter à la banque ?
  3. Comment se passent les formalités administratives d’un achat immobilier ?

 

Vous voyez, cher agent immobilier, il faudrait étudier votre public cible en profondeur (là, j’ai pondu ça à la va-vite), mais je ne pense pas que Marius et Joséphine se préoccuperaient une seule seconde de vous ou de votre agence… Pas une seule seconde.

Non. Les questions qu’ils se posent là tout de suite, ce sont des questions en relation avec leur situation personnelle, des questions qui les empêchent de dormir ou qui les tracassent !

Et après, je fais quoi ? Vous allez me demander…

Vous faites quoi ?

Vous rédigez !

Un joli guide complet qui va répondre à toutes leurs questions et vous le mettez devant le nez de vos prospects. Et surtout… Ne parlez pas de vous, parlez uniquement du sujet qui les intéresse au plus haut point : EUX !

Allez, c’est pas sorcier finalement…

 

A+

Djamel