Un piège à éviter en fin de page de vente

Quand j’étais petit, y avait une pub qui passait à la télé pendant la période estivale et qui me faisait triper !

Un jeu pour gosse…

 

C’était un looooong tapis en matière plastique. Il fallait rajouter de l’eau bien savonneuse dessus et hop c’était parti pour des glissades en tout genre sur 15 / 20 mètres !

Ça vous dit quelque chose ?

 

Si vous avez joué à ça, racontez-moi un peu les délires, ça devait être génial…

Blague à part… je vous parle de ce truc, parce que c’est véritablement le principe-même de la page de vente.

On clique sur un lien, on se fout à plat ventre et on glisse, on glisse, on gliiiisse jusqu’au bout.

 

Par contre faut que la page ait assez d’eau savonneuse pour ça.

La moindre zone un peu sèche et hop, on a vite fait de cliquer sur la petite croix ou la flèche de retour et Hasta la vista… Bon voyache !

 

(Il n’y a que la connaissance de votre marché en profondeur qui vous permettra d’obtenir une surface bien glissante.)

 

Mais ce à quoi vous ne pensez peut-être pas, c’est que si vous faites bien votre job de copywriter sur votre page de vente, si les parties sont bien articulées, faciles à lire, bien aérées et que la page est passionnante et magnétique… quand votre lecteur arrivera tout en bas et que vous allez lui proposer de passer à la caisse, il va se passer un truc…

 

Vous allez créer un nouveau problème pour votre prospect.

Maintenant, il doit acheter.

Dépenser son fric durement gagné.

 

Ça devient un problème de manière encore plus frappante par exemple si votre prospect ne connaissait pas votre solution ou qu’il ne savait pas qu’un produit ou qu’un service comme le vôtre pouvait exister.

 

Et vous avez beau avoir la page de vente la plus convaincante possible, ce critère-là… je veux dire le degré de connaissance de votre marché par rapport aux solutions qui s’offrent à lui, c’est pas un truc que vous réussirez à contrôler sur une page de vente, même si elle fait 30 pages de long.

 

Du coup, si vous êtes dans une niche un peu perchée, un peu rare… c’est très bien, mais ça peut être à double tranchant…

Vous êtes dans le cas ?

Vous voulez une solution toute faite sur un plateau ?

 

Pas sûr que j’aie ça en magasin.

Par contre, vous pouvez faire un truc simple (j’ai pas dit facile, j’ai dit simple !)

 

Éduquez patiemment votre audience sur le long terme. Envoyer du contenu très souvent à votre liste, rédigez des trucs sympas à lire et divertissants (même si vous êtes dans un secteur très sérieux) et vous irez dans la bonne direction.

 

Pour savoir quoi et comment écrire à vos prospects pour les éduquer et les divertir, vous connaissez la chanson :

https://www.amazon.fr/dp/2960225201

 

A +

 

Djamel