Un e-mail de vente choquant !

Vous voulez régner sur le web marketing et devenir le meilleur ?
Ou dans une moindre mesure, vous voulez maitriser le sujet ?

 

Mettez-vous sur des listes de diffusion de qualité (j’insiste là-dessus) et consommez tous les jours les infos que les marketeux vous distribuent généreusement.

C’est ce que je fais pour ma part.

 

Je suis inscrit sur quelques listes de marketeux actifs dans la sphère francophone, mais aussi US.

Et pas plus tard que ce week-end, j’ai reçu un e-mail de la part d’un des meilleurs copywriters américains (je pèse mes mots, il est considéré par ses pairs comme un bête !)

 

Que contenait cet e-mail ?
Une offre promotionnelle affiliée !

 

Jusque-là tout va bien, sauf que…

 

Bah non, ça le fait pas, en fait.

 

C’est précisément quand j’ai lu cet e-mail qu’est revenue à ma mémoire une leçon très importante !

 

 

Vous voyez, ce type dégage beaucoup de sympathie et il a une bonne énergie. Son podcast est plaisant à écouter. D’ailleurs, c’est via ses e-mails hebdomadaires qu’il envoie les gens sur ses épisodes.

 

Et il est là le problème.
Ah bon ?

 

Oui ! Toutes les semaines, avec la précision d’une montre suisse, sa liste d’abonnés reçoit un mail pour télécharger une dose de contenu gratuit.

 

Du coup, le troupeau (dont je fais partie) a pris le pli de cette habitude.

E-mail = contenu gratuit.
Et ça dure depuis des mois et des mois.

 

Sauf ce week-end.
J’ai reçu 6 ou 7 e-mails pour cette offre affiliée.

 

Et ça a fait bizarre !

 

 

Je n’étais pas habitué à ça… et je me suis même surpris à lui en vouloir d’essayer de me vendre quelque chose en quelque sorte.

 

 

Dingue, non ?

En réalité, c’est tout à fait normal.

 

 

C’est l’effet lancinant du contenu gratuit sans jamais essayer de vendre. Ça rend les gens réticents à vous laisser leur argent. Ça provoque même des réactions choquées.

 

 

Si vous avez une liste de diffusion et que vous envoyez sans cesse du contenu gratuit parce que vous pensez que – Oh mon Dieu – « je vais passer pour un vendeur assoiffé d’argent », permettez-moi de vous dire que vous aurez du mal à vous sortir de cette situation.

 

Votre liste vous percevra comme une vache à lait gratuit.

 

 

Et vous aurez tout le mal du monde à leur vendre quoi que ce soit… N’essayez pas non plus de changer leurs mentalités… parce que c’est de votre faute s’ils sont réticents à dépenser leur argent chez vous.

 

Mon conseil à 50 centimes ?
Un lien vers une offre ou un service en bas de chaque e-mail !

 

Pour en apprendre plus sur la mécanique de l’e-mail de vente, rendez-vous ici :

 

https://www.amazon.fr/dp/2960225201

 

A+

 

Djamel