Structure de storytelling percutante

Parlons storytelling, voulez-vous ?

Les grands gou-roux du copywriting sont unanimes sur le fait que les éléments de storytelling, s’ils sont bien amenés, peuvent s’avérer très puissants dans une page de vente.

 

Et à moins de tomber sur un produit dingue avec derrière une histoire dingue (genre les extra-terrestres sont venus me voir un jour à 4h du mat’ et m’ont donné la recette du jus d’orange qui rend invisible…), les histoires que les marketeux nous racontent suivent à peu près tous le même canevas :

 

J’avais un problème.

Je n’étais pas bien dans ma peau.

J’ai pris mon courage à deux main / J’ai découvert un truc super.

Ma vie a changé et tout est bien qui finit bien.

Et vous aussi vous pouvez acheter ce truc génial.

Pourtant, il existe peut-être des composantes dans votre contexte commercial que vous pouvez exploiter pour construire votre story sous un angle différent.

 

Par exemple.
Si votre contexte le permet, vous pouvez utiliser l’angle de la conspiration.

La conspiration, c’est le sentiment qu’on se joue de vous.

Et quand cet angle est bien utilisé, l’idée véhiculée provoque une certaine colère (l’effet dindon de la farce).

 

Mais le discours a aussi un côté rassurant puisque la responsabilité de votre problème n’est plus sur vos épaules, mais sur celles de personnes malintentionnées qui profitent de la situation.

Ce n’est pas de votre faute si vous avez des problèmes cardiaques… c’est l’industrie agro-alimentaire qui bourre ses plats préparés de sel… et le secteur de la santé qui ne fait rien pour continuer d’écouler ses médicaments.

 

Vous voyez où je veux en venir ?
 

Que je vous donne la structure d’une story basée sur la conspiration…

 

1.Votre prospect a un problème qu’il n’a pas encore résolu
2.Mais ce n’est pas de sa faute
3.Ce qu’il ne sait pas, c’est qu’il y a un élément peu connu et hors de sa portée qui l’empêche de résoudre son problème
4.En fait, certaines personnes PROFITENT de sa condition
5.Mais vous êtes de son côté
6.Vous avez identifié la solution et vous la lui proposez

Je viens probablement de vous révéler une jolie pépite, là…

 

Faites-en bon usage !

Ou alors laissez-moi plonger dans votre offre et votre marché pour identifier l’angle de story parfait pour votre message commercial.

 

Il existe une bonne dizaine de canevas de story telling différents et il y en a forcément un qui collera tip top avec votre offre.

 

 

On en discute ?

 

À très vite,

Djamel