Si vous devez parler mal de vos concurrents, faites le bien…

Hum hum.
Le business, c’est la guerre ?

 

C’est ce que tu essayes de me dire, Djamel ?

Non, pas vraiment.

Mais une chose est sûre, si vous avez un concurrent qui vous embête ou qui vous devance sur tous les plans (chiffre d’affaires, budget pub, marketing, etc…) et que ça vous démange drôlement de lui prendre sa place, alors il n’y a qu’une solution à votre problème.

 

Un message commercial bien pensé.

 

Il ne sert à rien de taper pour taper, sans aucun argument. Vous allez vous en mordre les doigts, puisque votre prospect percevra le caractère subjectif de votre attaque et ne retiendra que ça.

Votre seule arme, c’est un contre-argumentaire solide.
N’ayez pas peur de consacrer toute une page de vente dans ce but-là, si la situation l’exige.

 

 

Si vos oreilles viennent de se dresser, poursuivez votre lecture, je vous révèle la meilleure structure à utiliser pour réussir ce tour de passe-passe.

 

Un peu de préparation d’abord.

Listez les défauts de l’offre concurrente.
Listez à présent les caractéristiques de votre offre qui viennent battre un par un les défauts du concurrent.

 

Vous les avez ?

OK.

Maintenant, la structure.
Elle est simple.
 

Vous devez alterner les arguments selon la séquence défaut concurrent / qualité chez vous / défaut concurrent / qualité chez vous / défaut concurrent / qualité chez vous…

 

Exposez un cas de figure, racontez une histoire, développez une étude de cas, etc… mais le plus important est de démontrer un par un les défauts nuisibles de votre concurrent et de rassurer le prospect immédiatement derrière en prouvant que votre solution est différente.

 

Rien de bien compliqué à tout ça et ça va même peut-être vous paraitre enfantin.

Mais les arguments rationnels viennent prouver que vous n’attaquez pas uniquement pour causer du tort à votre concurrent et que vous venez à la rescousse de votre prospect.

 

Des dizaines de pages de vente à succès ont été construites sur ce modèle-là.

 

Par ailleurs, si vous ne savez pas comment vous sortir de la position de second couteau dans votre marché et que votre concurrent ronfle trop fort, on peut toujours y jeter un œil. Pourquoi pas dans votre session de consultation gratuite :

www.ekoledubiz.com/travailler-avec-moi

A+

 

Djamel