Qu’est-ce qui les fait cliquer (e-mailing) ?

J’ai envoyé près de 200 e-mails (du lundi au vendredi) depuis le lancement d’ekoledubiz. C’est pas énorme, mais c’est assez pour me donner envie de mesurer ce qui fait cliquer… ou pas.

 

L’e-mail qui va suivre contient peut-être une ou deux bonnes infos si vous êtes intéressé par l’e-mailing.

Pourquoi je dis « peut-être » ?

 

Parce que même si les grands principes sont universels et qu’ils peuvent être exploités dans votre thématique, les statistiques que je m’apprête à vous révéler ne sont finalement liées qu’à ma liste, à laquelle je vends mes produits et envers laquelle je me positionne à mon unique façon, dans ma thématique bien précise.

 

Bon, rentrons dans le vif.

 

Ci-dessous, je vous ai mis la liste des titres d’e-mails qui ont généré les plus grands taux d’ouverture dans mon contexte personnel.

 

Mes critères de sélection ?

 

Chacun de ces e-mails a connu un taux d’ouverture minimum de 40 %, allant parfois jusqu’à 50 % passés. C’est pas la folie démesurée, mais à mon échelle, ce sont des scores honorables.

Ah… une dernière chose : en aucun cas je ne mets mes taux d’ouverture sur un piédestal.

 

En réalité, ils ne veulent pas dire grand-chose.
Le seul critère qui compte, au final, c’est celui des ventes !

Voici la liste des titres d’e-mails les plus cliqués… je vous retrouve après pour analyser les grandes tendances :

 

Maman j’ai raté l’argent
Le VOUS du futur vous remerciera !
Échange de SMS…
Est-ce que le copywriting est fait pour vous ?
Suite de l’e-mail d’hier
Comment frustrer une femme : mode d’emploi
Rédiger et attirer l’attention comme un pet bien sonore dans une salle d’examen
Foutez-leur les jetons… ils sortiront les biftons…
L’époque des canulars téléphoniques
Yop yop (sondage)
On perd notre temps avec les gilets jaunes ou on sort du cac ?
Le biz idéal pour gagner du pot-gnon sans produit ni service
Comment rédiger une intro qui aspire comme dans Alice aux Pays des Merveilles
Vieux maître chinois vous aide à briser vos concurrents en deux
Avec ça, vous ne mourrez jamais de faim !
Comment pomper des arguments de vente directement chez Tonton Amazon et vous en mettre plein les poches
Est-ce qu’une typo peut vous faire gagner des millions ?
La méthode ridiculement simple pour balayer le syndrome de la page blanche
Copywriting : Encore un conseil que n’allez pas appliquer
La technique de l’insecte péteur pour quitter votre job et percer avec votre entreprise
567 centimètres carrés qui travaillent pour votre compte en banque

 

Alors, qu’est-ce que j’ai appris après avoir envoyé près de 200 e-mails à ma liste ?

 

Premièrement, j’entends souvent que les titres longs génèrent moins de clics que les titres courts. Ici, l’argument est balayé.

J’écris en général des titres assez longs (9 mots par titre en moyenne dans cette liste) et personne ne sembler bouder un e-mail parce que son titre est trop long.
 

 

Deuxièmement, y a rien à faire… des mots comme « technique », « méthode », « comment » et titres qui sous-entendent d’apprendre quelque chose d’intéressant font cliquer plus que la moyenne.

C’est un excellent rappel pour tous les marketeux qui ont tendance à parler un peu trop d’eux-mêmes. La zone de sécurité, c’est la tête de votre prospect. Ailleurs… c’est terrain miné.
 

Dernièrement, la sacro-sainte curiosité et tout ce qui touche au « gossip » (ragots) feront toujours cliquer. C’est plus fort que nous, y a certains sujets qui font cliquer (comme l’échange de SMS houleux entre Lionel Messi et Cristiano Ronaldo si vous êtes fan de foot)

Si quelques-uns de ces titres vous ont donné envie de lire (ou de relire) l’e-mail, j’ai tout compilé sur le blog de l’ekoledubiz :

 

 

https://ekoledubiz.com/blog/

A+
 

Djamel