Quand le syndrome de la page blanche vous hante

Le syndrome de la page blanche…

On en a déjà parlé dans un e-mail il y a quelques mois.

 

Mais c’est le genre de sujet intéressant qu’on peut ressortir du placard de temps en temps.

 

Le truc que je dis souvent à ceux qui parlent de « panne » dès qu’ils se mettent au clavier, c’est :

COMMENCEZ À ÉCRIRE.

 

N’importe quoi… Tapez des phrases ou des idées dans votre traitement de texte pour que l’hémisphère créatif de votre cerveau se mette en éveil.
On appelle ça aussi s’éclaircir la gorge.

 

Mon grand-père laissait toujours tourner sa Fiat 10 minutes avant de prendre la route… c’est exactement la même approche.

 

Mais j’aimerais rajouter une nuance au tableau.

Et c’est un principe que vous pouvez commencer à appliquer dès aujourd’hui si vous souhaitez rédiger votre prochaine page de vente.

 

Après avoir pris des notes sur votre marché et avec tous les éléments sur votre produit à l’esprit… Si vous n’êtes pas capable de vous asseoir face à quelqu’un et de le convaincre qu’il doit acheter votre produit, vous ne ferez pas de miracle une fois derrière votre clavier.

 

Stephen King a dit un jour que l’écriture, c’est le raffinement de la pensée.

 

En d’autres termes, si vous n’avez pas clairement à l’esprit le concept que vous souhaitez développer dans votre texte, avant même de vous mettre à rédiger, votre message aura peu de chances de convaincre.

 

Je suis loin d’être le meilleur copywriter… mais il se trouve que j’ai écrit un bouquin qui aide les entrepreneurs à rédiger des e-mails pour vendre.
La rédaction, ça se pratique.

 

Mais avant de pratiquer, il vous faut des bases solides.
Et vous les trouverez dans ce bouquin :

https://www.amazon.fr/dp/2960225201

 

 

À très vite,

Djamel