On tape sur Zuck ?

Hier, dans cette newsletter chère à mon coeur, nous avons évoqué la pub Faisse-bouc, avec une astuce toute simple.

Si vous avez raté l’e-mail, vous n’aurez pas de mal à le retrouver.

 

Mais aujourd’hui, je remets le couvert avec la bande à Zuck !

 

Bon.
Mon point de vue sur ce grand réseau social ne change pas :

 

C’est un excellent outil de publicité (certains marchés répondent mieux que d’autres, bien entendu), mais y construire son audience est pour moi une aberration.

Parce que vous ne jouez jamais à domicile.

 

Ça me fait penser à un courrier que ma mère a reçu récemment concernant le terrain sur lequel sa maison est construite… La municipalité l’a informée qu’elle peut décider à tout moment d’exproprier une partie de son terrain pour agrandir (tenez-vous bien)… le cimetière qui jouxte son jardin.

 

Ça fait plaisir.

 

Mais donc, pour en revenir à Faisse-bouc, c’est pareil.

 

Si vous construisez votre audience (on parle ici de votre plus gros atout) sur cette plateforme, dites-vous bien qu’elle appartient uniquement à Zuck le milliardaire.

 

Et Zuck fait ce qu’il veut chez lui.

Tenez… je tombe sur un tweet intéressant hier matin.

 

Un Twitto partage une pub diffusée sur Faisse-bouc par Faisse-bouc (pour promouvoir Portal From Facebook, leur nouvel outil de communication vidéo avec la technologie smart en plus).

 

Le truc avec cette pub, c’est que l’image qui est mise en avant contient bien plus que les 20 % de texte tolérés aux annonceurs.

Si vous avez déjà fait de la pub sur FB, vous avez sûrement pesté contre cette règle qui dit que si votre image contient plus de 20 % de texte, FB se réserve le droit de ne pas diffuser votre pub.

 

Qu’est-ce que ça veut dire ?

Qu’ils se foutent de nos gueules ?
Qu’ils ne donnent pas le bon exemple ?
Qu’ils n’appliquent pas ce qu’ils prêchent eux-mêmes ?

 

Un peu de tout ça.
Mais la vérité, c’est qu’ils sont chez eux et qu’ils font ce qui leur chante !

Point barre.

Ce n’est qu’un argument de plus que je rajoute à la loooongue liste de raisons qui doit vous convaincre de construire votre audience chez vous.

 

Sur votre site, dans votre autorépondeur.

À ce moment-là seulement, vous serez libre de vos mouvements.

Par exemple, vous pourrez écrire ce que vous voulez, quand vous le voulez et en utilisant les images que vous voulez à votre liste.

 

Que ce soit pour tisser des liens ou leur donner des conseils, mais aussi pour vendre votre savoir ou vos produits.

 

Si vous avez envie d’apprendre les filons de la vente par e-mail, je vous envoie sur le petit lien qui va bien :

 

https://www.amazon.fr/dp/2960225201

À demain

 

Djamel