Monica Bellucci et Selena Gomez ?

Parlons deux secondes de service clientèle.

 

Si vous avez une petite entreprise à vous (freelance, e-commerce, commerce en dur, agence, etc…), vous faites par définition du service à la clientèle.

Et au-delà de l’importance du marketing et du copywriting (longuement débattu dans cette newsletter), je pense que le service à la clientèle est un autre pilier de votre réussite.

 

J’ai fait une observation, récemment.
Ma femme m’a demandé de lui commander une huile sur Amazon depuis mon compte.
 

Et de ce fait, c’est moi qui ai reçu tous les mails de confirmation.

Le produit est vendu et expédié par une boutique tierce hébergée sur Amazon. Du coup, j’ai reçu quelques mails personnalisés pour me remercier d’avoir passé commande et pour me de demander si j’avais bien reçu le colis, quelques jours plus tard.

 

Le premier mail était une réelle surprise.
Je vous copie-colle quelques passages :

 

Vous voulez peut-être savoir comment s’est déroulée l’expédition de votre commande ?

 

Votre huile bio a été délicatement retirée de notre inventaire avec des gants de velours et placé sur un coussin de soie.

 

Une équipe de 50 personnes a ensuite inspecté votre produit, l’a poli pour qu’il brille puis lui a dit adieu d’une légère caresse.

 

Il paraîtrait d’ailleurs que Monica Bellucci et Selena Gomez, qui ne jurent que par nos produits, voulaient impérativement commander votre huile pour l’intégrer à leur routine beauté et bien-être.

 

 

Et puis ça continue…

 

Bon, au-delà du fait que j’avais déjà lu ce petit texte quelque part, je trouve que la petite attention est extra et doit plaire à bon nombre de clients.

 

C’est presque parfait !

Mais quelques jours après…

 

 

Désillusion !

 

Ma femme réceptionne le colis et se rend compte que le produit reçu n’était pas celui qu’on avait commandé…

Pwa pwa pwa pwaaaawwawwaaaaa.

 

Bon d’accord, ça arrive à tout le monde de se tromper.

 

On est peut-être les seuls malchanceux sur 100 clients à avoir reçu le mauvais produit.

 

Je leur ai d’ailleurs écrit un e-mail pour demander d’arranger tout ça et je suppose que ce sera vite réglé.

 

Mais y a quand même une leçon à retirer de ce petit événement aussi passionnant qu’un épisode de Derrick :

 

 

Le service à la clientèle, c’est dans les faits et les actes.

Pas dans les paroles !
 

Personnellement, je choisirai toujours un fournisseur ou un commerçant qui ne me déçoit pas sur le service plutôt qu’un autre qui me déroulera le tapis rouge dès le début, sans tenir la barre jusqu’au bout.

 

L’idéal, c’est de faire les deux, bien entendu.
C’est le meilleur moyen pour que vos clients ne vous oublient jamais et continuent de revenir dépenser leur argent chez vous.

 

Tout simplement parce que l’amour rend aveugle et que vos clients satisfaits n’auront d’yeux que pour vous… sans calculer le moins du monde tous vos concurrents.

 

Pour tester la qualité (pas trop mauvaise, parait-il) de mon service, rendez-vous ici :

 

www.ekoledubiz.com/travailler-avec-moi
 

Djamel