Même les dentistes se mettent au marketing direct…

Alors là, je suis bluffé.

Étant donné que les professionnels de la santé ne sont pas autorisés à faire de la pub (du moins c’est le cas en Europe), j’ai toujours pensé qu’ils n’utilisaient pas de tactiques de marketing non plus…

 

Eh bien, je m’ai trompé ! (emploi de l’auxiliaire avoir  délibéré… tout est sous contrôle)

Y a quelques temps, je suis passé chez un dentiste qui m’avait été recommandé par une personne de confiance (tiens, et s’il utilisait aussi des techniques de recommandations orchestrées… ça vient de me traverser l’esprit…)

 

Bref.

Ce soin remonte à plus de six mois.

 

Aujourd’hui, en allant chercher mon courrier, je tombe sur une lettre de la part de ce dentiste et en substance, ça raconte ça :

 

Cher Djamel,

Il y a déjà plus de six mois, vous avez réalisé un soin en notre cabinet…

Comme vous vous en rappelez peut-être, je vous avais expliqué l’importance des visites de contrôle tous les six mois en raison de leur action préventive…

(Bla bla bla, je vous épargne le superflu.)

Si vous souhaitez prendre rendez-vous pour une visite de contrôle, contactez-nous au plus vite au XXX XXX XXX.

 

Salutations,

Mr le dentiste

 

Je serais curieux de voir le nombre de rendez-vous qui sont passés après ce genre de courrier, mais à mon avis, le score ne doit pas être trop dégueulasse. En voilà un homme en blanc qui a du plomb dans la cervelle et qui pense comme un businessman…

La durée de vie d’un client (patient, dans le cas présent), y a que ça de vrai !

 

Alors pourquoi je m’emballe et je vous fais un cours là-dessus, mon cher lecteur ?

 

Pour plusieurs raisons :

  1. Parce qu’il s’est rappelé à ma mémoire (je l’avais oublié le gugusse)
  2. Parce qu’il parle de ma santé physique (et j’y tiens !)
  3. Parce que c’est le premier dentiste qui a le culot de m’envoyer ce genre de courrier (il sort du lot)
  4. Parce qu’il a préféré m’écrire une lettre plutôt que m’envoyer un e-mail (et je reçois trop de mails)

 

Tout ça pour la modique somme d’un pauvre timbre, d’une enveloppe et d’une page A4.

Ne l’oubliez pas : les fichiers clients sont des mines d’or. Pensez à les contacter avec un bon prétexte, régulièrement, vous m’en direz des nouvelles.

 

Et si vous n’avez pas encore de fichier clients ou prospects, c’est dommage… car le meilleur moment pour commencer, c’était au début de votre activité.

Mais le deuxième meilleur moment pour commencer… c’est maintenant !

 

Les courriers directs, c’est une de mes techniques préférées. Et bien évidemment, c’est le genre de technique que j’ai en permanence dans ma caisse à outils quand je pars en mission marketing pour mes clients.

Tenez, si vous avez une heure ou deux à tuer le soir avant de vous coucher, vous pourriez aller jeter un œil dans mon bouquin. Il foisonne d’idées et de techniques pour faire passer vos argumentaires commerciaux tout en douceur et en efficacité… comme une histoire passionnante racontée à un enfant de 4 ans…

 

A très vite,

Djamel