Les trois personnalités qui font vendre

Si vous êtes dans le marketing ou le copywriting comme moi, vous savez l’importance du story telling dans les communications de vente (page de vente, e-mails, etc).

 

Et l’un des piliers du story telling n’est autre que le personnage.

Je vais vous donner un petit bout de la recette pour réussir votre story telling dans cet e-mail.

En fait, pour que votre personnage (vous, votre client ou quelqu’un d’autre) arrive à inspirer, à persuader et à convaincre, il faut qu’il soit apprécié et digne de confiance.

Pour ce faire, il y a trois profils de personnages que vous pouvez exploiter.

 

Ce sont trois personnalités complètement différentes, mais qui suscitent assez d’intérêt et d’envie au lecteur pour qu’il s’accroche à ce que vous lui racontez.

Les voici :
Il s’agit de l’ex Monsieur tout le monde… le leader… et le génie excentrique.

L’ex Monsieur tout le monde est devenu spécial parce qu’il a découvert une méthode, une solution ou qu’il a connu le succès, à force d’épreuves douloureuses.

Ce profil est intéressant puisque a priori, nous sommes tous des Monsieur ou Madame tout le monde. Le pouvoir d’identification est très fort. Racontez son histoire en utilisant beaucoup de drame et de tension.
 

Le leader est un personnage qui inspire puisque par définition, il dégage une aura. ll a un magnétisme fort. C’est un peu le professeur charismatique (à la figure quasi paternelle) qui prend sous son aile les débutants et les novices et les aide à passer aux niveaux supérieurs.

Les leaders rassemblent les foules depuis la nuit des temps. Exploitez ce canevas dans vos histoires si vous en avez l’occasion.
 

Enfin, le génie excentrique.
Ce type-là, c’est l’incarnation-même du principe du contraste. (Dans une boite de baballes blanches, donnez-moi la baballe jaune fluo…) Les personnages excentriques attirent l’attention et passionnent puisqu’ils sortent de la norme.

Les gens aiment s’identifier aux personnages excentriques, bien souvent parce que leurs vies sont plutôt moroses et ennuyeuses.

 

À la page 11 de mon bouquin sur les e-mails, je vous montre comment j’ai rédigé un e-mail basé à 100 % sur le story telling pour vendre un abonnement à une revue trimestrielle.
 

Pour lire le mail et son analyse, c’est ici que ça se passe :

https://www.amazon.fr/dp/2960225201

À très vite,

 

Djamel