Les nerfs, c’est un cadeau pour votre CA

Si vous n’êtes pas né de la dernière pluie, vous avez certainement déjà entendu au moins une fois quelqu’un dire « les amis de mes amis sont mes amis ».
 

Mais…… en copywriting, on peut tourner la feuille dans l’autre sens :

« Les ennemis de mes ennemis sont mes amis ».

 

Voilà où je eux en venir.

 

On ne se connait a priori pas, mais je pense ne pas me tromper quand je dis que :

 

  • Verser la moitié de vos revenus à l’Etat vous file de l’urticaire
  • L’augmentation de votre assurance auto vous fait pester
  • Les prix des entretiens au garage vous procurent autant de joie qu’une pluie diluvienne un jour de barbecue

 

Autre chose. Je suis le premier étonné que le mouvement des Gilets Jaunes perdure depuis autant de temps.
Mais ce qui rameute les foules, c’est la colère.

 

Les gens se battraient plus pour ne pas perdre un privilège ou des avantages que pour en gagner.

Parlons-en.

 

Si vous receviez un courrier qui disait à peu près ça :

 

Madame, Monsieur,

 
Veuillez noter qu’à partir de la semaine prochaine, votre forfait mobile sera augmenté de 15 % car vous appartenez à la tranche élevée des consommateurs de data mobile.

Merci pour votre compréhension.

 

 

Il y a de grandes chances pour que vous formiez le numéro du service client de votre fournisseur d’accès mobile pour régler ce merdier sur-le-champ, non ?

 

Deuxième cas de figure, vous recevez un SMS :

 

Madame, Monsieur,

Aujourd’hui, vous pouvez réduire votre facture de consommation mobile de 15 % grâce à quelques simples réglages dans votre espace client. Découvrez la procédure sans plus attendre.

 

Vous allez peut-être cliquer par curiosité.
Mais j’aurais tendance à croire que le premier scénario vous a bien plus fait dresser les poils que le second.
 

La colère est l’une des cordes les plus efficaces à titiller.
Parce que c’est un sentiment puissant.

 

Si vous arrivez à prouver par A + B que vous êtes en colère sur les mêmes points que vos clients, vous jetterez des ponts d’amitié avec eux.
 

N’oubliez pas : les gens dépensent leur argent de préférence chez celui qu’ils respectent et apprécient.

OK…

 

Maintenant vous vous demandez peut-être comment adapter ce principe à vos propres messages commerciaux.
 

Ma réponse tient en trois mots :
Racontez une histoire.

 

Décrivez-y ce qui vous met en colère avec des couleurs vives.
Ensuite, parlez de votre solution et faites la vente en douceur.

Pas besoin d’un discours commercial acharné. Votre histoire aura déjà fait le boulot…

Je vous détaille l’art de raconter des histoires (qui font cliquer et acheter) pour vos e-mails ici :

 

 

https://www.amazon.fr/dp/2960225201

Djamel