Le copywriting à la gelée de cerise

Flash-back en août 2010.

Je suis perché sur une échelle, la tête au milieu des cerises.

 

Mon objectif : remplir mon seau en métal de ces belles grosses cerises canadiennes plus vite que tous mes concurrents, perchés eux aussi dans leurs cerisiers.

 

Le patron du domaine passe dans les allées en nous rappelant bien à chaque fois de « NE PAS RETIRER LES BOURGEONS !! »

 

Bah oui, sans ces fameux bourgeons, l’année qui suit… pas de cerises !

 

On est dans l’Ouest canadien, dans la Vallée de l’Okanagan pour être plus précis (un bijou au climat méditerranéen perdu au beau milieu de la verdure de la Colombie-Britannique). Les Québécois sont nombreux ici. Ils sont passés maitres dans la discipline du remplissage de seau de cerises.

 

Et forcément, à 5 ou 6 dollars le seau rempli, la compétition fait rage.

 

Moi, c’est ma première fois, du coup je n’ai pas trop le coup de main pour aller vite, mais un chic type vient me donner des conseils :

 

« Tu dois faire levier avec ton index et donner un petit coup sur la queue avec ton pouce ! »

 

Je suis pas sûr d’avoir compris où il veut en venir, mais j’improvise un mouvement avec mes doigts.

 

Et là…
Contre toute attente…

RIEN.

 

Le type enchaîne les seaux, mais moi je stagne à mon petit rythme.

On n’apprend pas les techniques ancestrales de cueillette en deux temps, trois mouvements.

Y a des mois de pratique !
De la sueur et des ampoules, aussi !

 

Un peu comme si on était dans un concours d’emails de vente et que je vous disais « tu dois attirer l’attention dès le début de ton texte ! » et que je vous laissais sur votre faim, avec juste ce petit conseil.

 

À la place, vous auriez préféré que je vous montre des exemples de textes qui font cliquer et chauffer les cartes bleues… ou que je vous parle des mécanismes qui fonctionnent derrière les textes qui convertissent… non ?

 

Si vous avez déjà tout vu et tout lu et que vous ne faites pas encore des ventes par e-mail, c’est probablement que votre rage de vaincre n’est pas au top… et pour ça, malheureusement je ne peux pas vous aider beaucoup.

 

Par contre, si vous avez envie de découvrir les rouages des e-mails qui vendent, je vous envoie vers mon lien habituel :

https://www.amazon.fr/dp/2960225201

 

Avec ça en main, dans votre niche… je ne donne pas cher de vos concurrents !
À très vite et bonnes ventes, Tabarnak

Djamel