La recette inratable de la page de vente imbattable

C’est ça que vous voulez ? Un préparateur de bas étage ?
(Walter White, Breaking Bad)

L’épisode de Breaking Bad que je viens de voir m’a laissé sur le cul…
D’ailleurs très peu d’épisodes de BB me laissent indifférent.

 

Dans l’épisode en question Walt et Jesse viennent de tuer le seul homme qui, à part eux deux, connaissait la recette de la méthamphétamine. Coursés et rattrapés par les hommes de leur boss, ils se retrouvent dans leur labo, assis sur des tabourets et attendent dans l’angoisse de savoir à quelle sauce ils vont être mangés.

 

Gus, le cerveau du réseau débarque sur les lieux.

 

Sans dire un mot, il s’équipe d’une combinaison cirée rose et se saisit un cutter qu’il trouve dans un tiroir.

 

L’un des hommes de main de Gus (qui avait commencé à préparer de la meth pour ne pas prendre de retard sur l’agenda et contenter son patron) prend alors la parole et déclare un truc du genre :

 

On n’a pas besoin d’eux !
Ça fait des semaines que je les observe et je connais leur recette par cœur.

Walt est interloqué et lui demande avec virulence de prouver ses capacités en chimie. Il lui pose des questions très pointues sur la préparation de la recette pour tester ses compétences.

La brute en face n’y connait absolument, mais continue de se justifier :

 

Fais pas chier… Peu importe la complexité de la recette, les étapes sont ce qu’elles sont, il suffit de les respecter à la lettre, vous n’êtes pas irremplaçable.

Je ne vais pas vous spoiler la suite de la scène, mais c’est à voir !
Par contre, ce que je peux faire, c’est me ranger du côté Walt…

Quand vous vous mettez au clavier pour rédiger une page de vente ou un e-mail, c’est la même chanson.

 

Une page de vente, c’est une structure avec des étapes chronologiques.
Connaitre ces étapes, c’est bien.

 

Mais tant que vous le faites sans connaitre la psychologie de votre marché, ça ne sert absolument à rien.
Vous pouvez suivre les conseils des plus grands copywriters.

 

Tant que vous ne connaîtrez pas sur le bout des doigts ce qui fait lire, cliquer, réagir, frémir, trembler, enrager ou acheter votre lecteur, vous avancerez à tâtons dans l’obscurité et les méandres du copywriting.

 

Les réponses se cachent toujours dans votre marché.

Dans mon bouquin, je donne des pistes à chaque chapitre pour apprendre à connaitre votre public cible en profondeur :

 

https://www.amazon.fr/dp/2960225201

A+

Djamel