La pub ciblée au rayon laser quand on est dans la dèche la plus totale

Toujours en rapport avec mon week-end au Luxembourg récemment…

Je me suis fait attaqué marketingement parlant ! Enfin, en douceur hein, ne vous en faites pas.

 

En fait, on avait garé la voiture devant notre petit hôtel pendant qu’on se baladait dans le village non loin de là. Et en revenant à la voiture pour prendre le départ dimanche, je repère un petit papier sur mon parebrise.

Tiens, je suis bien garé pourtant, c’est pas possible que je me sois pris une prune ici…

Alors, je saisis ce petit papier plié en deux et je découvre la manoeuvre :

 

Une carte de visite toute basique avec le nom d’un couple, leurs coordonnées postales et le numéro de téléphone avec grifonné derrière “bon séjour au Luxembourg”.

Et le papier plié en deux qui contenait la carte de visite disait ceci :
A louer à Gerardmer
Alsace – Vosges
Appartement pour 4 personnes, avec vue sur la montage et le lac
Situation exceptionnelle – Libre toute l’année
Pour renseignements et photos : coordonnées…

 

Pour moi c’est un vrai coup de génie.
Avec un coût de revient qui doit avoisiner la peau de balle !

Moi et ma femme sommes les clients idéaux pour ce genre de location et ils le savent, sans même nous avoir parlé, sans même nous connaitre…

Voiture familiale.
Stationnée devant un petit hôtel en pleine nature.

Et avec ma plaque belge, si je peux aller jusqu’au Luxembourg, je peux aussi pousser un peu plus pour aller dans les Vosges.

 

Vous voyez, ils n’ont pas essayé de nous convaincre que les vacances en pleine nature c’est bien… Ils savent que nous dépensons déjà notre fric dans ce genre de tourisme puisqu’on est stationné là.

Le truc qu’il faut bien vous mettre dans le crâne, c’est que peu importe ce que vous vendez, en ligne ou en dur, vous devez vendre aux gens qui achètent déjà ce que vous avez à vendre.

N’essayez pas de convaincre celui qui voyage en club branché à Ibiza de venir séjourner en appartement dans les Vosges, c’est peine perdue !

 

Vous ne pourrez jamais créer une demande, à moins d’hypnotiser les masses à coups de milliards de budget. Vous devez canaliser la demande. Vers votre produit, service ou solution.

C’est un concept que le grand Eugène Schwartz développe dans son célèbre Breakthrough Copywriting.

Si vous communiquez aux bonnes personnes, vous aurez déjà parcouru la moitié du chemin. Pour faire la deuxième moitié du chemin, il vous faudra y mettre la manière…

 

Et pour ça, j’ai ce qu’il vous faut en magasin.

Toujours en pré-vente vu que c’est en cours d’édition.

Djamel