La méthode ridiculement simple pour balayer le syndrome de la page blanche

Vous vous êtes mis en tête d’écrire un article de blog, un e-mailing ou une page de contenu.

Bah oui, après tout, si votre petite entreprise existe, il faut bien montrer que vous êtes là en agitant le drapeau !

 

Et vous voilà donc assis devant votre traitement de texte et la petite barre qui clignote.

Sans fin.

 

Comme pour vous rappeler qu’il FAUT écrire quelque chose.

 

Mais à ce petit jeu, la barre qui clignote ne se fatigue jamais et parfois vous fermez votre programme, vous perdez la partie.

 

Pourquoi vous abandonnez ?
 

Peut-être parce que vous ne savez pas vraiment comment écrire vos idées.
Vous avez peut-être un blocage au moment de rédiger.

Vous n’avez jamais été convaincu par vos propres textes.

Des mauvais souvenirs de dissertations foireuses vous reviennent à l’esprit ?

 

Beurk
Rédiger c’est pas fait pour moi…

 

Eh bien, je vais vous dire tout de suite comment mettre un terme à cette insupportable sensation.

 

Commencez. A. Taper.

 

C’est tout ?

Oui. Ridiculement simple !

Mais ça marche.

 

 

Pour la simple et bonne raison que notre cerveau a besoin de rentrer tout doucement dans un mode créatif. Si vous n’écrivez pas souvent, vous ne pouvez pas prétendre pondre un texte passionnant, intéressant, divertissant et persuasif en un claquement de doigt !

 

 

Vous devez produire de la merde (c’est vulgaire, mais ça décrit tellement bien le concept) pendant 5, 10, voire 15 minutes ou plus avant d’obtenir quelque chose qui tient la route.

 

 

Acceptez ce processus.

Oui, les première phrases seront mauvaises.

Vous allez peut-être deleter tout le premier paragraphe qui sortira.
Et vous retrouver devant cette maudite page blanche encore une fois…

 

Mais peu importe.

Vous devez passer par cette étape salvatrice et indispensable pour produire du contenu qualitatif.

 

Les meilleurs copywriters au monde crachent leur premier jet et le retouchent 15 ou 20 fois avant d’avoir leur produit fini !

Alors, si écrire n’est pas votre métier, soyez moins dur avec vous-même et donnez-vous le temps.

 

 

Ecrivez.
C’est aussi simple que ça.

 

Vous verrez vite qu’au bout de quelques minutes, vos idées vont se ranger dans le bon ordre sur la page et vous pourrez ensuite cliquer fièrment sur “publier”.

La méthode est ridiculement simple, mais c’est celle qui fonctionne pour des milliers de copywriters à succès !

 

Un peu de lecture (ce n’est pas mon livre pour une fois) : http://www.thegaryhalbertletter.com/newsletter-archives.htm

Vous pouvez abuser de ce genre de lecture… sans modération.

 

Djamel