La mère de mon pote pense que…

La mère de mon pote pense que MDR ça veut dire “Merci de rappeler”.

L’autre soir, elle lui envoie un message : Ton grand-père est décédé, MDR

 

[Po Po Po Pooooopooooo]

Bon, vous l’aurez deviné, c’est une blagounette… mais je la trouve minouche. Et une tentative de vous faire sourire ou rigoler, ça ne mange pas de pain, hein ! Que du contraire.

Et puis, si je vous la sors, ce n’est pas pour rien…

Devinez quoi !

Pour moi, cette blagounette contient une vérité qui s’applique aussi à nous, les entrepreneurs qui essayons de vendre nos services et de nous faire connaitre.

 

Là, dans mon exemple, y a vraiment de quoi rigoler.

Mais si on transpose cette situation à celle d’un vendeur qui parlerait à un acheteur potentiel… On irait aux devants de gros problèmes de communication. Et donc de confiance.

Voilà où je veux en venir…

Connaitre votre marché et votre public cible, c’est vraiment la base. Je pense qu’une entreprise ne devrait même pas se casser la tête à communiquer avec ses prospects si elle ne connait rien à leur langage. Sinon elle perdrait du temps ET de l’argent.

Un marché, c’est vivant. Un marché ça a ses codes, ses habitudes, son quotidien, son style de vie, et… son propre langage.

Et quand on construit sa campagne autour du mauvais message ou qu’on interpelle son public en utilisant le mauvais langage, on fait un flop monumental et on court s’acheter une boite de kleenex (ou un rouleau de PQ, ça marche aussi).

Si vous vous reconnaissez et que vous avez fini de sécher vos larmes… Prenez les choses en main et allez étudier le langage, le jargon et les expressions votre public cible. Ces infos se trouvent quelque part… cherchez bien, vous finirez par les trouver.

Cherchez !

Vous avez plein d’outils à votre disposition : les forums, les profils Facebook, Linkedin, mais surtout VOTRE CERVEAU. Quand vous aurez marché 10 km dans les pompes de votre prospect idéal, croyez-moi, vous saurez comment vous adresser à lui.

Oui… la prochaine fois que vous prendrez votre clavier pour écrire à vos futurs clients vous n’aurez aucune excuse.

Encore un truc que j’ai appris à l’Ekole du Biz.

 

A+

Djamel