La leçon marketing de la caissière qui se fait draguer…

Hier soir, avant de rentrer chez moi, je me suis arrêté pour faire des courses au supermarket.

À la caisse je me retrouve derrière un mec jovial à l’excès qui cause à tout le monde. Il sort boutade sur boutade le gars, il est à fond !

 

Au sommet de son art.
Le genre de gars pas forcément super drôle, mais je préfère ça plutôt qu’une tête de con qui râle parce que ça n’avance pas assez vite.

 

Quand arrive son tour de payer, il en met une couche sur la caissière, le gugusse. Il tente sa chance. Elle, on sent qu’elle a de la répartie donc elle se permet de rentrer dans son jeu.

– Vous devez être fatiguée après cette longue journée (il était 19H)
– Non, ça va, j’vais très bien. Une fois que j’suis lancée, j’pourrais continuer des heures à faire ça.
– Ah bah y a de la vaisselle chez moi si vous voulez… Allez, j’passe vous prendre après votre service.
– Oh, j’ai pas l’temps, j’ai quatre enfants qui m’attendent à la maison !

 

Rires…

 

Le gars s’en va et c’est à mon tour de régler mes articles.
J’apprends en discutant avec la caissière qu’elle utilise souvent cette technique (au passage, elle a vraiment quatre enfants) pour repousser les dragueurs trop lourds qui tentent leur chance.

Et c’est en me disant ça que BOUM, j’ai pensé à vous !

 

Une méthode répulsive et sélective.

 

Quand vous voulez trouver des clients, dans vos communications, vous vous devez d’être attractif. Mais il est bon aussi d’incorporer un zeste de sélectif pour repousser les prospects « parasites », ceux qui ne sont pas intéressants pour le développement de votre affaire… les curieux, ceux qui profitent de vos offres sans jamais les acheter.

C’est pour cette raison que la segmentation est importante à cette étape. Même si on a la capacité de vendre à plusieurs types de clients, quand on fait une pub, on se cantonne à une seule catégorie de clients… et on s’y tient.

 

De cette façon, la communication semble plus « personnelle » pour ceux qui la lisent et les taux de réponse sont bien meilleurs !

 

Et si vous voulez apprendre l’art de pondre des communications qui se lisent comme du petit lait, qui font augmenter vos taux d’ouverture et qui vendent, j’ai ce qu’il vous faut en magasin.

A+
Djamel