La leçon de vente roulée à la cannelle

Un post intéressant sur Reddit :

Dans le groupe r/sales, un internaute demande conseil à la communauté de vendeurs…

 

Voici la question.

 

Je possède un petit atelier de pâtisserie et ma spécialité est le roulé à la cannelle. La plupart de mes clients sont des vendeurs ou des représentants. Ils m’achètent des boites entières qu’ils offrent à leurs clients ou prospects.

J’aimerais vraiment développer mon activité et faire du business avec plus de vendeurs… Auriez-vous des conseils à me donner pour les attirer chez moi ?

 

Alors voilà le topo.
« La réponse se trouve dans le marché. Toujours. »

 

C’est probablement la phrase que je prononce le plus quand je suis en session de stratégie avec un client.

 

Parce que c’est comme ça que ça marche, un point c’est tout. Les succès comme les défaites dépendent de ce facteur-là.

 

Expliquécheune !

 

La question telle qu’elle est posée ici démontre que ce pâtissier fait fausse route.

S’il connaissait son marché un minimum… ou s’il se mettait deux secondes à la place de ses clients (c’est-à-dire les vendeurs et les représentants), il aurait identifié la solution immédiatement.

 

Il comprendrait alors que la seule et unique raison qui pousse un vendeur ou un représentant à acheter des pâtisseries avant un rendez-vous clientèle, ce n’est pas parce que les gâteaux lui plaisent… mais parce qu’ils plaisent à SES CLIENTS !

 

 

Le vendeur est rusé comme un renard.

 

S’il entend tous ces clients complimenter les petits roulés à la cannelle de la pâtisserie du coin, il se fera une joie d’en ramener un carton au prochain rendez-vous.

Un vendeur usera toujours de stratagèmes pour faciliter une signature sur un joli contrat. Il ne s’en privera jamais.

 

Et la petite boite de pâtisserie est un stratagème comme un autre ^^.

 

En partant de ce postulat-là… la question n’est plus de savoir comment attirer les vendeurs… mais comment attirer les clients de mes vendeurs.

La connaissance du public cible est on ne peut plus sous-cotée.

 

Et dans le web marketing, ça ne s’arrange pas non plus.

Pourtant, une fois que vous connaissez votre marché aussi bien que l’alphabet, le robinet des ventes n’est plus qu’à quelques mètres… il ne vous manque plus que de soigner vos arguments et votre communication.

 

Et ce petit bouquin peut vous aider à parcourir les derniers mètres :

 

https://www.amazon.fr/dp/2960225201

À très vite

 

Djamel