Il y a forcément de l’argent à gagner comme ça, si ce dinosaure de la pub le dit…

David Ogilvy Ogilvy est un grand publicitaire britannique qui a révolutionné le monde de la pub. Il est décédé en 1999, mais je prédis que les copywriters du 24ème siècle (et plus tard) étudieront encore ses préceptes pour muscler leur jeu !

 

C’est passionnant d’étudier les pionniers de la pub.

J’ai appris récemment à son sujet qu’il avait décroché son premier vrai job dans une agence de sondage qui analysait les audiences pour la juteuse industrie du cinéma hollywoodien.

 

Baigné là-dedans, il fait cette grande découverte :

 

Une personne doit entendre parler en moyenne 7 fois d’un film… avant de considérer sérieusement d’aller le voir au cinéma.

 

Cette donnée était valable en 1940 quand Ogilvy jouait les Sherlock Holmes et l’est toujours à l’instant où vous lisez ces lignes.

 

Dans sa forme la plus pure, la mission numéro 1 du copywriting est de convaincre ! On est bien d’accord ?

 

Si vous devez repartir avec un truc de cet e-mail, c’est ça :

Pour faire des ventes, exposez votre offre le plus souvent possible à votre public cible.

 

Et si vous voulez votre part du beefsteak (avec les frites et la petite sauce à poivre qui va bien), va falloir faire turbiner les ventes !

 

Votre projet en est où ?

Commencez le plus tôt possible à communiquer sur votre offre et vendez le plus souvent possible !

 

Personnellement, j’ai fait du mail quotidien un de mes outils les plus affûtés.

Pour recevoir dans votre boite aux lettres, les petits secrets (pas vraiment secrets) que j’utilise au quotidien pour vendre, en consacrant une trentaine de minutes chaque jour à peine, rendez-vous ici :

 

https://www.amazon.fr/dp/2960225201

 

A+

 

Djamel