Est-ce qu’une typo peut vous faire gagner des millions ?

Vous allez avoir l’impression que je brasse du vent avec cet e-mail, mais la question vaut le coup d’être posée…

 

Récemment, je suis tombé sur un post assez neuneux, limite Bisounours en parcourant un de mes forums préférés.

 

Le titre du post était celui-ci :

 

Quelle est votre typo préférée pour rédiger vos textes ?
J’ai cliqué pour lire.

 

Et la personne d’embrayer sur les typos privilégiées des grands copywriters modernes :

 

Légende 1 préférait Arial…
Légende 2 préférait Courier…
Légende 3 jonglait entre Century family, Caslon, Baskerville, and Jenson…
 

J’ai lu jusqu’au bout mais j’avais tout le temps un goût de « qu’est-ce qu’on s’en fout ! » dans la bouche…

 

Bah oui, pour moi, le roi c’est le texte… peu importe la typo que vous utilisez.

Et je pense que vous serez d’accord avec moi.

 

Parce que, à moins de choisir la typo de Hello Kitty pour rédiger votre prochaine page de vente :

Je pense que n’importe quelle typo fait l’affaire.

 

Eh ben apparemment non…

 

Il semblerait que certaines typos favorisent les ventes et d’autres les précipitent dans le ravin.

En fait, il y a deux grandes familles de typos.

 

Serif et Sans Serif.
Traduction : avec empattement et sans empattement.

 

L’empattement, c’est cette petite extension qui termine l’extrémité d’un caractère.

Et c’est cet empattement sur les lettres (les typos Serif) qui fatigue l’œil à la longue et qui freine par conséquent la lecture.

 

Malheureusement, tournez le problème dans tous les sens… mais un prospect qui ne lit pas votre texte jusqu’au bout, c’est un prospect qui n’achète rien.

 

Ça n’a l’air de rien, mais c’est dans le plus pur esprit du marketing direct (et donc du copywriting) de prendre ce tout petit critère en considération.

 

Quand vous faites votre pub ou que vous communiquez sur votre solution par écrit, vous devez jeter votre filet sur la plus grande surface de l’océan.

 

Viser le plus grand nombre de prospects.
(Dans le cadre de votre ciblage, bien sûr).

 

Du coup, si ça veut dire sacrifier votre typo sacrée pour faciliter la lecture à tous les pisse-vinaigre qui ne « supportent » pas votre typo Serif, faites-le ^^.

 

Pensez efficacité et basta.

 

Et en parlant de finesse marketing et de copywriting, il y a peut-être 1001 détails comme celui-ci que vous avez zappé lors de votre dernière campagne.

 

Si un avis frais et désintéressé ferait le plus grand bien à vos textes promotionnels, contactez-moi via ce lien :

 

 

www.ekoledubiz.com/travailler-avec-moi

A+

 

Djamel