En business, faites pas la zappette

Un truc qui m’a toujours sidéré quand je vais chez les gens, c’est le nombre de télécommandes qu’ils ont chez eux. Et chez moi, c’est pareil d’ailleurs.

J’en ai 4 ! Une pour la téloche, une pour le lecteur DVD, une pour le décodeur 1 et une autre pour l’autre décodeur…

 

Qu’est-ce qu’on peut bien foutre avec toutes ces télécommandes ?

Au-delà du fait que j’en utilise principalement que 1 ou 2, le nombre de boutons sur ces télécommandes, c’est aussi un truc de dingue. Là aussi… j’utilise peut-être 7 ou 8 boutons sur les 42 présents. Pourquoi tant de gaspillage ? Y a des gens qui utilisent tous les boutons ?

En business, c’est souvent la même…

 

Y a des entrepreneurs (de gens comme vous et moi) qui communiquent sur leurs business comme… des télécommandes.

Avec des boutons dans tous les sens. Des offres à n’en plus finir.

Alors que vos clients, tout ce qu’ils veulent, (et là je ne vous apprends rien) c’est recevoir des offres TOUTES SIMPLES. Pas la peine de les matraquer dans tous les sens. Concentrez-vous sur une, voire deux ou trois formules.

Pas besoin de dire à vos clients que vous pouvez tout faire comme un super héros, car de toute façon :

  1. Ça prouverait que vous ciblez très mal vos clients
  2. Ce ne serait pas efficace (ça découle logiquement du point 1)

 

La leçon dans tout ça, c’est que si on a le choix entre trop d’options, on finit par être perdu et on ne choisit rien du tout. C’est un concept que vous avez déjà entendu 50 000 fois, mais c’est toujours un bon rappel. Je vois souvent des clients à moi faire ce genre d’erreur, et ça se paye cash.

 

 

A bientôt

Djamelito