Elle vous attend…

Il y a peu de choses dont on peut être certain sur Terre… mais l’une d’entre elles est aussi claire que de l’eau de roche :

 

ON VA TOUS MOURIR !

 

Quoiiii ?
Bah oui, un jour ou l’autre… on va tous mourir…
Des scientifiques britanniques se sont même amusés à calculer les probabilités de mort causée par des événements malencontreux et inhabituels.
 

Voici ce que ça donne…

Mort par attaque de requin : 1 chance sur 300 millions
Mort par accident de manège : 1 chance sur 300 millions
Mort suite à une chute de noix de coco : 1 chance sur 250 millions
Mort dans un accident d’avion : 1 chance sur 11 millions
Mort par foudroiement : 1 chance sur 10 millions
Mort par radiation nucléaire : 1 chance sur 10 millions
Mort suite à une attaque terroriste : 1 chance sur 9 millions
Mort par ébouillantement : 1 chance sur 5 millions
Mort suite à l’utilisation d’un objet pour droitier par un gaucher : 1 chance sur 4 millions…
Et je m’arrête un instant sur cette dernière stat…

 

2500 gauchers par an meurent parce qu’ils ont utilisé un objet pour droitier.

 

C’est dingue, non ?
 

Et quand on y réfléchit, c’est normal que les gauchers soient « des sujets à risque ». Dans un monde ultra dominé par les droitiers (la droitiécratie si on veut inventer un mot pour se marrer), les gauchers sont clairement défavorisés.
Pensez-y : les voitures, les tronçonneuses, les ciseaux, les chalumeaux, etc. Autant d’objets créés par et pour les droitiers qui mettent les gauchers dans des circonstances difficiles.
 

OK, mais où va-t-on avec ce mail ?
C’est simple.
 

En marketing, c’est parfois la même chose.
Quand on lance une boite ou un produit, on se rend parfois compte que la réalité est à des années-lumière de l’idée qu’on se faisait avant de lancer le projet.
On aime son produit et ses clients…

 

Mais on aime beaucoup moins vendre et persuader les gens qu’on possède la meilleure des solutions qui s’offrent à eux.
On est parfois un peu gauche quand il s’agit de vendre ou se vendre. On se sent comme un gaucher dans un monde de droitier. Pas à son aise.
 

Et c’est là que l’apprentissage des bases du copywriting rentre en jeu.
 

Le copywriting ça regroupe tout : les principes forts du marketing, l’art de la vente, les techniques de persuasion et la psychologie du client idéal.

 

Ceci n’est pas un guide complet, mais si vous appliquez les principes qui y sont expliqués, vous allez augmenter votre niveau sans l’ombre d’un doute :
 

https://www.amazon.fr/dp/2960225201

 

 

À bon entendeur !

 

Djamel

 

P.S. : Si vous êtes à la recherche d’une idée de business, je suis certain que la niche “pour gauchers” est une mine encore trop peu exploitée…