Ce Type N’a Jamais Bossé De Sa Vie Dans La Vente… Et C’est Un Piètre Communicateur Au Quotidien !

Mais Quand Il Se Met Derrière Son Clavier...

C’est Pour Torcher Des Pages De Vente Et Des E-mails Qui Ramènent (En Quelques Jours) Des Revenus À 5 Ou 6 Chiffres…

Si vos pages de vente ne convertissent pas à la hauteur de vos attentes, c’est peut-être qu’un élément crucial manque à votre argumentaire…

En lisant les quelques lignes qui vont suivre, vous allez découvrir comment les plus grands copywriters de tous les temps font pour « blinder » leurs argumentaires de vente avec ce fameux élément qui « termine le boulot ».

 

Très brièvement :

Je m’appelle Djamel, je n’ai jamais eu aucun job de vendeur. Et je suis très loin d’être un communicateur né. Au contraire… on peut même dire que je suis un piètre communicateur au quotidien.

Mais ça ne m’empêche pas d’être ce copywriter/marketeur qui a aidé plusieurs infopreneurs à atteindre les 5 et les 6 chiffres en quelques jours, à coups d’e-mails et de pages de vente.

 

Rentrons dans le vif du sujet :

Vous avez peut-être déjà entendu parler des plus grands copywriters au monde ?

Les Eugene Schwartz…

Gary Halbert…

Clayton Makepeace…

David Ogilvy…

Joe Sugarman…

John Carlton…

Robert Collier…

Jim Rutz…

David Deutsch…

Gary Bencivenga…

 

Et la liste galope encore…

Eh bien, le point commun à tous ces copywriters qui ont généré plusieurs centaines de millions pour leurs propres comptes ou pour le compte de leurs clients, c’est qu’ils savaient que POUR UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT ils devaient intégrer un élément bien précis dans tous leurs argumentaires de vente.

 

Arrêtons-nous sur le dernier nom un instant…

Il va nous donner une bribe de réponse.

 

Gary Bencivenga (le plus grand d’entre eux encore en vie) définit la vente comme ceci :

 

« Le secret de la vente, c’est être capable d’anticiper les objections de ses prospects. »

 

En d’autres termes, le vendeur ou le copywriter qui connait À L’AVANCE les objections de ses prospects ou clients… et qui est capable de traiter ces objections directement et proactivement dans son argumentaire… détient la clé de la vente.

 

Et quand on y réfléchit, c’est logique.

Parce que les gens sont de plus en plus MÉFIANTS de nos jours.

 

Non seulement ils sont méfiants vis-à-vis de celui ou celle qui essaye de leur vendre une solution, un produit ou une prestation…

…mais ce que j'ai mis très longtemps à comprendre, c'est qu'ils sont aussi méfiants vis-à-vis d’eux-mêmes et de leur capacité à utiliser le produit ou le service pour RÉELLEMENT résoudre leur problème ou être satisfait.

 

Drôle de psychologie, hein…

 

Du coup :

La réponse IMPLACABLE qu’ils ont face à un argumentaire de vente ?

C’est que leur cerveau va…

 

Se mettre à trouver des tonnes de prétextes

Pour ne pas mettre la main au portefeuille !

 

Et si je vous posais la question :

Vous rédigez vos argumentaires de vente avec ça en tête ?

Pour ma part, avant de rédiger des pages de vente et des séquences qui ramènent du gros cash bien chaud sur le compte en banque de mes clients, j'ai très longtemps galéré et en grande partie c'était parce que j'ignorais ce truc-là.

Et v'là les pages de vente à la poubelle... Toutes les heures (soirées et week-ends compris) à essayer de craquer le code... Tous les e-mails et toutes les pubs qui m'ont coûté en temps et en argent pour ZÉRO RÉSULTAT.

 

Et ce n'est que quand j'ai compris l’importance de connaitre mon avatar-client, ses prétextes, ses excuses et ses objections pour pouvoir y répondre efficacement dans mes argumentaires que j'ai commencé à faire tourner la machine à ventes…

 

Mais y a plus que ça !

Comme je vous le disais… là… on n’a qu’une bribe de la réponse !

 

La suite est capitale :

Je vous ai parlé du fameux élément que les meilleurs vendeurs et les meilleurs copywriters utilisent SYSTÉMATIQUEMENT dans leurs argumentaires.

Et cet élément, c’est un répulsif anti-scepticisme qui…

 

Transforme les sceptiques en convaincus !

 

Parce que répondre aux objections, c’est bien.

Mais à quoi bon y répondre si vos prospects ne croient pas ou ne reçoivent pas vos arguments ??

Et malheureusement pour tous les vendeurs, tous les entrepreneurs et tous les marketeurs… leurs prospects sont de plus en plus sceptiques ! Peu importe la thématique…

On vit à l’ère du scepticisme.

Et c’est pas une mince affaire.

 

Faut dire qu’ils ont des circonstances atténuantes :

Aujourd’hui, n’importe qui peut monter un site ou une page Facebook et s’improviser expert, coach, consultant, entrepreneur, e-commerçant, etc.

Vous comprenez donc que quand on est de l’autre côté de la barrière et qu’on recherche un pro, on a parfois du mal à faire confiance.

 

Anecdote :

L’université de Rotterdam s’est même penchée sur la question du manque de confiance envers les entreprises.

Ce qu’ils ont fait, c’est qu’ils ont fait parler des Monsieur-et-Madame-tout-le-monde à propos de la place des entreprises dans l’économie actuelle.

 

Et ce qu’ils ont découvert les a carrément bluffés…

Pour un pourcentage très élevé de gens, le profit et le caractère « commercial » d’une entreprise renvoie à quelque chose de mal et de négatif. Un peu comme si les entreprises étaient là uniquement pour se sucrer sur le dos de la société.

 

La vérité ?

Les gens ont déjà du mal à se faire confiance entre eux.

Et les gens vivent constamment dans la crainte de se faire rouler.

Alors imaginez un peu leur état d’esprit vis-à-vis d’un infopreneur, d’un marketeur, d’un vendeur ou d’un e-commerçant comme on en croise à toute heure sur le web et qui leur dirait…

 

Je suis le meilleur !

Mes produits sont les plus beaux !

Devis Gratuit !

 

Vous voyez où je veux en venir ?

Le scepticisme de vos prospects, c’est la barrière ultime qui vous sépare de la vente !

 

Les meilleurs vendeurs, les meilleurs copywriters, les entrepreneurs du web qui ramènent des résultats et qui sont capables de « terminer le boulot » SAVENT comment contourner les arguments des PLUS SCEPTIQUES et les rassurer avant de leur proposer une solution !

Sinon, ils seraient incapables de produire les résultats qu’ils obtiennent.

 

Et puis, pour reparler deux secondes de ma personne…

Comme je vous l’ai dit, je ne suis pas le meilleur communicateur… et la vente de terrain et moi, ça fait deux. Mais si j’ai pu générer des résultats au-delà de mes espérances (pour moi ou pour mes clients), c’est parce que je connais le mécanisme de pensée des personnes les plus sceptiques au monde (et je pèse mes mots).

Et quand on joue avec ça, ça change la donne (ils témoignent à ma place) :

 

 

 

 

Alors alors…

Si vous vous demandez COMMENT et OÙ trouver ce répulsif anti-scepticisme qui transforme les sceptiques en convaincus… on y est, car je m’apprête à vous donner les clés du château pour littéralement quelques ronds de carottes

 

Si vous restez avec moi deux minutes, je vais vous montrer la voie pour…

 

Court-circuiter La Psychologie Hyper Sceptique de vos prospects et futurs clients…

Et faire monter vos revenus au plafond

 

Disons déjà que je n’ai rien inventé.

Cette arme anti-scepticisme se base sur le meilleur terrain d’analyse de toute la galaxie : le cerveau humain.

Mais pas n’importe quel cerveau humain…

Le cerveau humain de 3 profils psychologiques bien particuliers et bien connus par tous les psychologues, tous les sociologues, tous les psychiatres et tous les experts en neuroscience qui passent leur vie à étudier les comportements humains…

Ce sont les 3 profils LES PLUS DIFFICILES À CONVAINCRE ET LES PLUS SCEPTIQUES !

Connaitre le fonctionnement de ces 3 cerveaux-là, c’est la garantie de bétonner ses pages de vente, ses e-mails, ses pages de capture et ses argumentaires de vente.  

 

J’ai regroupé tous ces raccourcis dans une formation facile à consommer :

Copywriting SkizoTM

Comment convaincre plus de clients, même les ultra sceptiques

Son prix ?

J’ai pas envie de vous l’annoncer trop tôt tellement il est ridicule

 

Pour info, c’est pas un bouquin, mais une formation audio/vidéo.

Voilà un aperçu de ce qu’elle contient :

 

  • L’erreur la plus typique sur une page de capture et qui donne juste envie de se barrer en courant (bon à savoir, notamment si vous envoyez du trafic payant dessus)
  • Pourquoi les personnes les plus méfiantes sont devenues méfiantes… et comment leur faire rebrousser chemin pour revenir en zone de confiance et se retrouver dans les meilleures conditions pour acheter
  • Avec quoi remplir sa page de vente pour en faire un argumentaire hautement persuasif (c’est probablement ici que tout se joue !)
  • Comment être un bon menteur ! (Que les choses soient claires, je crache sur tous les marketeux qui mentent dans leurs pages de vente… mais le débat est ailleurs : si on observe les « bons menteurs », il faut reconnaitre qu’ils ont tout compris en termes de persuasion. Explications au module 2 pour appliquer ça à vos argumentaires)
  • Le concept cher à Claude Hopkins (le pionnier de la publicité moderne) pour convaincre 100 x plus facilement qu’avec n’importe quel autre argument. D’une logique implacable… pourtant très peu s’en servent efficacement
  • Comment forcer les gens à s’intéresser à votre argumentaire de vente et leur faire froncer les sourcils d’attention… (alors oui, l’accroche est importante… mais il y a un composant qui fait vraiment la différence)
  • Le petit truc utilisé par les politicards, les profs, les grands orateurs et les plus grands génies de l’arnaque pour rallier les gens à leur cause. On est d’accord, vous n’avez probablement rien à voir avec ces métiers-là, mais c’est une technique de persuasion qui fonctionne depuis toujours et qui s’applique à la vente
  • Comment créer de la crédibilité à partir de rien. Si vous n’avez pas d’expérience à faire valoir, pas de « nom connu » ou pas forcément une tonne de témoignages en votre faveur… avec ce truc-là, vous allez prouver à tout le monde que vous êtes un expert et qu’on peut vous faire confiance
  • Une technique de persuasion qui pourrait donner des idées aux personnes malhonnêtes tellement elle est efficace (heureusement, y a de grandes chances pour que vous bossiez sur une offre 100% éthique et que cette technique servira votre noble cause)
  • Quels témoignages il ne faut surtout pas afficher sur votre page de vente (il y a deux types de témoignages qui font vendre… tous les autres vous feront soit perdre du temps, soit perdre des ventes)
  • La technique du « j’ai mal au dos » pour aspirer le regard de votre prospect sur votre page de vente… peu importe votre thématique, peu importe votre niveau en copywriting et peu importe votre niveau d’expérience dans votre thématique. Si vous utilisez cette technique, vos probabilités de vente monteront en flèche
  • L’erreur typique qu’on voit la plupart du temps sur la « première page de vente »… le souci, c’est que certains entrepreneurs, vendeurs, marketeurs, e-commerçants commettent cette p**** d’erreur même dans leur deuxième, troisième, cinquième ou dixième page de vente ! C’est peut-être votre cas aussi
  • Comment rassurer un sceptique avec une tradition ancestrale (elle guérit comme un médicament, mais se déguste comme un bonbon et vos prospects en raffolent)
  • Comment rassurer les frileux et expliquer gentiment que votre argument est reconnu publiquement… sans écrire le moindre mot. (Pour tout vous dire, c’est une technique que j’ai déjà utilisée dans une page de vente et je ne sais pas de source sûre si c’est grâce à ça qu’on a fait nos nombreuses ventes, mais mon client avait le sourire au bout du lancement quand il a vu son C.A. généré sur 7 jours)
  • Le concept de « vieux » est rassurant… ça vous le savez peut-être. Mais je vais vous montrer COMMENT blinder votre argumentaire et faire plus de ventes en roulant sur ce truc-là
  • Le petit truc de rédaction tiré de « Maman j’ai raté l’avion » pour scotcher son lecteur sur son argumentaire de vente (les personnes les plus difficiles à convaincre ont parfois besoin de ça pour accepter votre argumentaire… technique révélée au module 3)
  • Le meilleur moyen de faire souffrir une personne avec une page de vente… Sadique ? Non ! En fait, les émotions négatives sont toujours beaucoup plus mobilisatrices que les émotions positives (toutes les explications sur comment rattacher ça à votre produit ou solution et faire des ventes)
  • Comment faire bouger le gros derrière de vos prospects les plus paresseux et leur donner l’envie irrépressible de passer à l’action
  • Le petit coup de vice du bac+7 pour faire plus de conversions avec vos argumentaires de vente (suffit de faire une chose et de la faire bien – explications au module 3)
  • Comment donner plusieurs centaines d’euros de valeur à une offre en une heure de temps à peine
  • Pourquoi Don Corleone aurait été un excellent marketeux ! Si vous suivez un principe bien précis de sa façon de « travailler », vous tartinerez joyeusement votre compte en banque …
  • Comment vendre une solution à un ultra-sceptique qui ne fait jamais confiance à personne (ce type de personne possède une faiblesse, c’est votre brèche pour alpaguer son attention et l’emmener au bout de votre argumentaire)
  • Pourquoi la page de vente est la cousine de l’article de blog… et en quoi cette relation lui permet de vendre plus (un monstre US du copywriting ne jurait que par ça)
  • Comment vendre à un avatar client rebel et non conformiste (certaines thématiques possèdent plus de profils rebels que d’autres… je vous donne sur un plateau l’une des clés de la vente quand vous avez affaire à ce genre de personne)
  • Comment mettre un gros coup de boost de confiance à n’importe quel prospect… c’est un truc que peu de copywriters ou de marketeux osent afficher sur une page de vente, pourtant c’est ultra convaincant (principe révélé au module 4)
  • Comment être méchant avec votre page de vente et – presque garanti ! – doubler, voire tripler vos résultats
  • La meilleure stratégie pour boxer le nez du scepticisme ambiant (accessoirement, cette stratégie permet aussi de vendre sans page de vente)

 

Comme vous voyez, y a de quoi faire…

Y a de quoi corriger vos argumentaires de vente (ceux que vous avez déjà testés et qui broutent)… et ceux que vous allez écrire prochainement et pour les années à venir.

 

Pour ce qui est de la question du prix :

Je ne vais pas tourner autour du pot. Cette formation sera sur votre disque dur pour 9 euros

Quoi ?!

Vous pensiez que j’allais vous réclamer plus que ça au vu de toute la matière extrêmement prolifique contenue dans cette petite formation ?

Moi aussi, en fait…

En temps normal, le « prix logique » pour une formation de cet ordre-là avoisinerait plutôt les 200 EUR.

 

Mais là, on n’est pas « en temps normal » :

Voyez-vous, je suis en train de tester une stratégie qui se déroule sur plusieurs étages. Et disons qu’une étape de cette fameuse stratégie consiste à brader l’une de mes meilleures formations.

Bref, je ne vous en dis pas plus (c’est pas le sujet)… mais du coup, j’ai raboté le prix de Copywriting SkizoTM au maximum, pendant quelques jours.

 

9 EUR...

C’est tout ce qu’il vous en coûtera pour repartir avec cette formation de copywriting sous le bras.

 

Autre point important :

 

J’offre une Garantie 180 jours

Ce qui veut dire que si au bout de 180 jours (6 mois, hein)… si vous n’avez pas remarqué que votre façon de rédiger des argumentaires de vente a évolué… ou que vous n’avez pas fait LARGEMENT plus de ventes avec tout ce que je partage dans cette formation… vous m’écrivez un e-mail (mon adresse personnelle est communiquée dans la formation) et je vous rembourse vos 9 EUR sans vous demander la moindre justification et on reste bons amis.

 

QUI PEUT LE PLUS, PEUT LE MOINS.

C’est vraiment la philosophie derrière cette formation.

Voyez le truc comme ça :

Celui ou celle qui sait rouler à Paris, dans le trafic, sur le périph encombré et sur les grands axes quand ça cavale à 130 km/h… sait rouler à Tours, Caen ou à Bormes-les-Mimosas à toute heure de la journée...

 

Ici, c’est pareil :

En comprenant ce que les êtres humains les plus sceptiques ont besoin d'entendre avant d'acheter, vous allez savoir immédiatement quels éléments intégrer dans vos argumentaires pour vendre plus facilement à toutes ces personnes que vous allez essayer de convaincre.

 

Pour apprendre comment blinder vos argumentaires de vente et alimenter votre business en cashflow, cliquez maintenant sur le bouton que voici :

Après votre achat, vous serez immédiatement redirigé vers une page qui contiendra le lien de téléchargement.

À tout de suite dans le premier module.

Djamel

 

P.S. : Je me répète, mais pour 9 EUR, c’est vrai que vous ne risquez pas grand-chose. Ceci dit, si ça peut vous épargner quelques remords après votre achat (si vous êtes déçu – tout est possible), vous avez 6 mois pour vous faire rembourser.