Comment fixer le prix d’une formation

Il y a quelques mois, j’ai accompagné un entrepreneur sur le lancement de sa nouvelle formation.

Beaucoup de travail à abattre et beaucoup de sujets à traiter.

 

Mais arrêtons-nous un instant sur la question du prix.

 

Qu’est-ce qu’un bon prix ?
Comment fixer le prix d’une formation pour ne pas passer pour un voleur, mais aussi pour faire assez de ventes… et aussi (accessoirement) pour gagner sa vie correctement.

 

V’là la question !

 

 

Mon client a eu l’idée de faire un sondage auprès de son audience pour voir où se situait sa barrière psychologique du prix.

Du coup, il leur a demandé purement et simplement :

 

« Combien seriez-vous prêt à payer pour accéder à cette formation ? »
Là-dessus, il a donné un choix multiple avec 4 propositions.

 

Mauvaise idée, d’après moi.
Je lui ai dit… pourquoi pas… mais ne te base pas sur les réponses des gens pour fixer le prix de ta formation.

 

Car si vous posez ce genre de question à vos prospects, ils vont se projeter dans une situation d’achat. Et qu’est-ce qu’il va se passer ?

 

Bah oui… ils voudront payer le moins possible.

Qui veut dépenser beaucoup d’argent ?

 

Pas moi, en tout cas !

 

Pour moi, la bonne approche est la suivante :

 

Regardez ce que fait la concurrence. Quels prix pratiquent-ils à quantité de contenu égale ? C’est déjà une première indication.

 

 

Maintenant, la seconde indication :

 

Combien d’argent vous voulez gagner ?

 

Même lors de votre premier lancement, vous devriez pouvoir faire des estimations de ventes à la grosse louche. Pensez à vous un peu… si vous planchez sur un projet d’une telle envergure, faut que ça paye !

 

Mais au final, l’élément qui fera pencher toute la balance, c’est la façon dont vous allez vendre la formation.
La question du prix est somme toute assez secondaire.

 

Si vous arrivez avec une offre démentielle, bourrée de contenu et avec une preuve sociale assez solide, alors vous avez la possibilité de faire passer votre prix pour un nain de jardin insignifiant… même si vous visez les 997 € ou plus !

 

Votre texte, vos arguments et votre habileté à utiliser les principes du copywriting correctement feront tout le boulot et vous n’aurez pas à sous-évaluer votre offre pour contenter les 300 personnes qui veulent tout pour rien !

 

En panne d’inspiration pour votre page de vente ?
Travaillons ensemble, je joue souvent les ouvre-boites pour mes clients :

 

www.ekoledubiz.com/travailler-avec-moi

 

Bon Week end

 

Djamel