Ceci est une “faille” dans le cerveau de vos clients potentiels…

En 2004, des scientifiques américains ont découvert que les personnes de grande taille gagnaient en moyenne 300 dollars de plus par an et par centimètre que les personnes moins grandes.
20 centimètres d’écart, c’est 6000 dollars de différence en fin d’année.

 

C’est injuste ou c’est dingue… c’est vous qui voyez… mais c’est une réalité !

L’apparence trompe l’opinion.

 

 

J’étais occupé de bosser sur le projet d’un client actif dans la vente (au sens large) et le sujet de « l’effet de halo » est apparu.

(J’ai fait quelques recherches là-dessus et je suis tombé sur une série de vidéos carrément toute bonne !)

 

C’est un concept assez fascinant et il se trouve que les marketeux de tous bords peuvent (et DOIVENT… à mon humble avis) l’utiliser un maximum dans leur marketing.

 

L’effet de halo, pour faire court, c’est l’impact de la première impression.

 

L’impression qu’on donne à quelqu’un d’entrée de jeu détermine en grande partie l’avis que cette personne se fera de nous et conditionne la tournure future de la relation.
 

Les vendeurs d’élite savent d’ailleurs tirer profit de cette « faille » dans le cerveau de leurs interlocuteurs pour donner une issue favorable à leurs entretiens commerciaux.

Ils savent l’importance de la tenue vestimentaire, de l’attitude, du regard, du timbre de voix, etc…

 

Mais comment un marketeux du web peut-il s’y prendre ?

 

Sur le web, il n’y a pas de contact en présentiel donc pas de tenue vestimentaire, de regard ou de timbre de voix qui compte…
Pour moi, tout se joue donc lors de la phase d’accroche.

 

C’est à ce moment-là que votre prospect se fera sa première impression de vous et de votre message commercial et décidera de vous accorder son attention et au final, peut-être laisser les coordonnées de sa carte de crédit.

 

Et je décris justement ce concept dans mon livre sur le copywriting pour e-mails… Avec notamment l’exemple d’un e-mail sur l’histoire d’un pauvre homme hurlant à la mort dans le garage d’une infirmière…

Cet e-mail a attiré beaucoup d’attention en son temps !

 

Pour découvrir cet e-mail, les rouages qui se cachent derrière et apprendre à l’adapter à votre business, suivez ce lien :

 

https://www.amazon.fr/dp/2960225201

 

 

Djamel

 

P.S. : je vais enfreindre ma règle du call to action unique en vous proposant d’aller consulter la page Youtube de cette série de vidéos sur les biais cognitifs si vous le souhaitez (ici le lien : https://www.youtube.com/playlist?list=PLxzM9a5lhAumFRpcigmGY1QLDYxb4-P2B)