Ce truc que vous faites systématiquement et qui vous trahit !

Imaginez une scène.

Vous êtes avec des amis que vous n’avez pas vu depuis longtemps et l’un d’entre eux souhaite faire un selfie pour immortaliser les retrouvailles.

Vous vous mettez en position et…

 

Cheeeeese !
Souriez, le petit oiseau va sortir
(Et toutes les autres absurdités qu’on lâche à ce moment-là…)

Puis vous regardez la photo ensemble.

Quelle est la première chose que vous regardez ?

 

Hein ?
Hein ?

Exactement…
Vous regardez votre tête !

Parce que dans votre existence, vous mettez la priorité sur votre propre personne. Absolument rien de mal à ça, mais pour un marketeur, il est toujours bénéfique de savoir comment la race humaine fonctionne.

 

L’un des plus gros challenge dans la rédaction d’une page de vente, c’est la capacité à quitter son enveloppe personnelle et à devenir celui ou celle pour qui on écrit… c’est-à-dire avoir de l’empathie.

 

L’empathie n’est pas donnée à tout le monde.
On ne nait pas vraiment avec.

Certains, plus altruistes, la développent plus que d’autres…

Mais la bonne nouvelle, c’est que ça se travaille.

 

John Carlton conseille aux marketeurs qui veulent développer leur sens de l’empathie de devenir empathique au quotidien. Exercez-vous avec les personnes que vous êtes forcés de côtoyer dans votre vie et que vous « n’aimez pas ».

Rentrez dans leurs pompes et essayez de les comprendre vraiment.
Ont-ils des circonstances atténuantes ? Identifiez-les et rejoignez leur cause.

 

À ce moment précis, si vous arrivez à les comprendre sincèrement, vous êtes dans la zone de l’empathie.

Les copywriters qui produisent des pubs gagnantes adoptent cette attitude sans même plus vraiment y penser…

Si vous sentez que c’est une étape qui vous donne du fil à retordre dans votre marketing, vous pouvez réserver une plage horaire dans mon agenda afin que nous en discutions.

 

Remplissez les champs ici :

www.ekoledubiz.com/contact
Djamel