Ca fait toute la différence !

On connait tous un ou plusieurs entrepreneurs.
J’ai dans mon cercle de connaissances un type qui entreprend comme il respire. Olivier.

 

Il a commencé par racheter une petite boite de transport avec une petite flotte de véhicules, mais dès que ça a commencé à battre de l’aile, il a vu clair et a mis un coup de volant dans une autre direction : le e-fulfilment (c’est le stockage et le dispatch de marchandises pour les e-commerçants).

 

À côté de ça, il s’est associé avec un ami pour racheter un parc de découverte qui exploite des chars capables de rouler sur des rails de chemin de fer désaffectés… en haute saison, c’est carton plein !

 

Ensuite, il s’est lancé dans la vente à distance avec des associés basés en Pologne et d’après ce qu’il me dit, ça n’a pas l’air de trop mal donner.

 

La dernière fois que je l’ai eu au téléphone, il me parlait d’un autre projet : s’associer avec un autre personne et mettre en place un karting à la « Mario Kart » (avec les couleurs, les musiques, les ambiances, les décors et surtout… les carapaces et les bananes à jeter !)

Vous voyez, ce qui me sidère chez lui, c’est qu’il fait ça avec une telle décontraction et un tel détachement que ça en est… déconcertant !

 

J’adore écouter ses histoires d’entreprenariat, on s’appelle de temps en temps pour se donner des nouvelles (c’est un ancien client avec qui j’ai gardé de bons contacts).

 

Je lui ai un jour posé la question suivante :
Olivier, comment tu fais pour avoir cet état d’esprit qui enfonce toutes les portes ? Comment tu fais pour à chaque fois tomber sur le bon filon, la bonne personne ou la bonne idée ?!
Et il m’a répondu un truc tout bête :

 

Tu sais Djamel, je viens de Madagascar… c’est là que j’ai passé les dix premières années de ma vie. Pour moi, le fait de vivre ici en Belgique, dans un pays stable et riche, c’est déjà avoir réussi sa vie.

 

Alors, tout le reste n’est que du plus !
Je prends et j’essaye de prendre ce que je peux, ni plus ni moins…
C’est tellement cliché ce genre de discours, non ?
Mais tous les entrepreneurs qui réussissent vous diront la même chose : il n’y a pas de secret. Tout est dans l’état d’esprit. Le mindset.

 

Il n’a rien à perdre, alors il essaye dans tous les sens…
La bonne nouvelle, c’est que c’est gratuit !

 

La mauvaise, c’est que si vous avez plein de croyantes limitantes, la réussite pourrait peut-être prendre beaucoup plus de temps qu’il n’en faut pour frapper à votre porte.
Sur ces belles paroles… je vous propose de me laisser voir votre projet (site, blog ou autre) et je vous promets de vous donner mon avis le plus sincère sur votre copywriting ou sur votre stratégie marketing.

 

Savoir s’entourer, c’est aussi avoir un bon mindset :

 

https://ekoledubiz.com/contact/

Djamel