20 Techniques pour Gonfler le Taux de Conversion de Votre Page de Vente

header

 

Vous avez probablement 1 million de choses à gérer dans votre activité commerciale… et c’est tout à fait normal ! Un entrepreneur ne s’ennuie jamais. Mais s’il y a bien une question pour laquelle vous ne manquez jamais d’intérêt 365 jours par an, c’est bien de savoir comment augmenter vos ventes.

Faire plus de ventes équivaut à générer plus de revenus… ce qui amène donc à plus de liquidités, plus de cash-flow et plus d’argent à réinvestir ou à économiser.

 

Mais voilà, si vous stagnez et que vous pensez que votre page de vente a atteint son taux de conversion maximal, alors il est peut-être temps de vous creuser la tête et de tester de nouvelles techniques !

Parce qu’elles sont là… elles existent. Et elles peuvent vous aider à réaliser plus de ventes. Dans cet article, vous découvrirez 20 techniques pour gonfler le taux de conversion de votre page de vente…

 

Voici la liste des 20 techniques qui seront exposées dans cet article :

 

  1. La vérité paye
  2. Mettez en avant les commentaires clients et les indicateurs de confiance
  3. Créez de l’urgence
  4. Proposez une garantie « satisfait ou remboursé » en béton
  5. Offrez peu d’alternatives
  6. Visez les audiences similaires sur Facebook
  7. Réduisez toute friction lors du processus d’achat
  8. Offrez autant de moyens de payement que possible
  9. Investissez dans des images de qualité
  10. Virez les Pop-up
  11. Restez cohérent entre vos messages publicitaires et vos landing pages
  12. Répondez à chaque question et à chaque objection dans votre argumentaire
  13. Faites preuve de générosité
  14. Créez et visez différents profils d’acheteurs ou « buyer personas »
  15. Mettez en place une 3ème option d’achat
  16. Optimisez les visites sur mobile
  17. Impressionnez vos prospects avec un follow-up haut de gamme
  18. Cartonnez votre USP et affichez-la clairement
  19. Utilisez la voix de votre client
  20. Échangez avec vos prospects sur les réseaux sociaux

1. La vérité paye

Revenons aux fondamentaux, bien trop souvent négligés. Aucune vente n’a lieu si ces trois portes ne sont pas franchies : la connaissance, l’appréciation et la confiance. En d’autres termes, avant de dépenser son argent chez vous, votre client doit d’abord vous connaitre, ensuite il doit vous apprécier et enfin, il doit vous faire confiance.

Un entrepreneur qui ment sur son parcours ou qui gonfle trop les bénéfices de son produit ou de son offre met sa réputation (et donc ses ventes futures) en danger.

Pub Volkswagen

Image auto-pub.net

 

Dans cette publicité, l’une des plus célèbres campagnes de la marque Volkswagen pour sa Coccinelle, tout l’accent est mis sur la sincérité de l’entreprise. Notez par exemple des phrases comme « la première VW avait ses problèmes » ou encore « notre dernière VW n’est peut-être pas parfaite »…

 

Vos prospects ont constamment besoin d’authenticité, alors n’ayez pas peur de la jouer franc-jeu et transparent ! Vous augmenterez ainsi votre capital confiance.

 

Mettre l’accent sur l’honnêteté dans votre page de vente présente un autre avantage. Il s’agit de votre positionnement. Par exemple, si votre entreprise est une petite structure qui n’en est qu’à ses balbutiements, inutile de rédiger votre page de vente comme le ferait une grosse multinationale. Positionnez-vous en tant qu’acteur à taille humaine et faites savoir au monde que vous êtes une petite structure. Il y aura toujours un public pour apprécier de travailler avec des petites structures qui sauront donner à leurs clients toute l’attention dont ils ont besoin.

 

 

2. Mettez en avant les commentaires clients et les indicateurs de confiance

Si votre argumentaire de vente fait mouche, que votre prospect se sent compris et qu’en plus de ça, il estime que vous avez la solution à son problème… alors félicitations… vous venez de lui créer un nouveau problème :

Il doit maintenant dépenser son argent difficilement gagné s’il veut acheter votre solution !

 

C’est le moment où il est prêt à sortir sa carte de crédit et à valider son achat. Mais c’est aussi le moment où la moindre pensée négative peut venir tout ruiner. Il convient donc de rassurer votre prospect un maximum.

 

Pour réussir cette mission, les commentaires clients sont vos alliés.

commentaires clients

Les commentaires clients à l’égard de votre produit ou service ont toujours un effet « chimique » sur le cerveau de vos prospects. Appelez ça comme vous voulez : l’effet de groupe, la preuve sociale, etc. Votre prospect sera toujours plus enclin à succomber à votre offre si vous lui prouvez par A + B que d’autres clients avant lui ont été satisfaits. Personne n’aime être le premier à essayer un produit ou un service.

 

Dans un autre registre, vous pouvez aussi utiliser des indicateurs de confiance pour rassurer vos prospects. Il s’agit par exemple de petits logos qui viennent certifier de votre professionnalisme ou asseoir votre autorité.

indicateurs de confiance

Dans l’exemple ci-dessus, l’autorépondeur français Sendinblue affiche fièrement les logos des entreprises prestigieuses qu’il compte parmi ses clients (Tissot, Michelin, Louis Vuitton, Saga)… De quoi rassurer un prospect dans le doute.

 

Vous pouvez aussi afficher d’autres indicateurs de confiance si votre activité le permet. Une certification Microsoft, une certification de payement vérifié, une certification ISO, etc.

indicateurs

Tous ces éléments peuvent jouer le rôle de véritables déclencheurs d’achat. Pensez-y !

 

 

3. Créez de l’urgence

Imaginez cette expérience.

Nous donnons à un étudiant 50 pages à étudier pour un examen qui aura lieu dans 15 jours. Ensuite, nous donnons à un autre étudiant ces mêmes 50 pages pour un examen qui aura lieu demain.

 

Lequel des deux verra son sang ne faire qu’un tour ?

Lequel des deux foncera dans sa chambre pour se mettre au calme et étudier ?

Le second, bien entendu ! Une situation d’urgence a le pouvoir de faire bouger les gens. Si vous avez une page de vente, vous pouvez jouer avec ce phénomène pour pousser votre taux de conversion vers le haut.

 

vente flash

Lors de lancements de formations, par exemple (méthode du lancement orchestré ou Product Launch Formula), il est très courant de voir ce genre de compte à rebours positionné juste au-dessus du bout d’appel à l’action (si vous êtes sur WordPress, je vous conseille le plug in Offer CountDown Timer Pro par exemple).

 

Idem dans vos e-mails de vente, n’hésitez pas à glisser ces petits compteurs pour semer la panique à bord. Et bien souvent, avec ce genre d’application, les dernières heures sont assez intenses !

 

 

4. Proposez une garantie « satisfait ou remboursé » en béton

Avec la technique n°2 (afficher les commentaires clients et les indicateurs de confiance), le but était de rassurer le prospect hésitant et de lui dire par la même occasion qu’il allait rater une offre exceptionnelle que d’autres ont déjà saisie.

 

Une garantie satisfait ou remboursé est probablement la technique ultime pour finir le boulot ! Ne nous voilons pas la face… le plus souvent, l’objection numéro 1 est d’ordre financier.

 

Bien sûr, le bon sens voudrait que le prix que vous affichez paraisse dérisoire et ridicule comparé à l’offre gigantesque que vous proposez. Mais il n’en demeure pas moins que si vous arrivez à prendre le risque financier de votre côté… alors vous aurez de grandes chances de favoriser les ventes.

garantie

Si vous souhaitez tester cette technique, prenez en considération deux éléments. Tout d’abord, plus la période de garantie est longue et plus les demandes de remboursement se font rares (l’humain est ainsi fait !). En partant de ce postulat-là, plus rien ne vous empêche de tester une garantie de remboursement à 365 jours…

 

Le deuxième élément à prendre en compte concerne la nature de la « satisfaction ». Il semblerait que les garanties sur résultats fonctionnent mieux. Par exemple, si vous promettez une perte de 10 kilos en 15 jours satisfait ou remboursé, l’objectif quantifiable sera plus facilement compris par votre prospect et facilitera davantage la vente.

 

 

5. Offrez peu d’alternatives

Ruiner une campagne, c’est simple.

Il y a des dizaines de manières d’envoyer votre taux de conversion au sous-sol…

Et l’une de ces manières est de donner trop d’alternatives à vos prospects. Ne perdez pas de vue ceci… Plus vous offrez d’options et plus vous rendez vos prospects indécis. Si un client potentiel se retrouve sur votre page de vente et qu’en appel à l’action vous lui proposez de piocher dans une gamme de produits vaste, vous diminuez vos chances de conversion. Pourquoi ? Parce que votre offre devient floue et molle.

 

Les marqueteurs aguerris s’accordent à suivre la règle de 1.

C’est-à-dire une offre, mise sous les yeux d’un type de client bien précis avec, à la clé, un seul produit à vendre.

Il existe quelques rares cas de figure où les produits multiples ne sont pas un frein à vos conversions. Par exemple, si vous proposez deux produits très similaires, un kit ou si vous proposez une variante en termes de quantité ou de couleur pour des produits physiques.

 

 

6. Visez les audiences similaires sur Facebook

Si vous vendez un produit ou une formation, il y a de grandes chances pour que vous ayez déjà tenté la publicité Facebook. Le réseau social le plus peuplé au monde est une véritable mine pour les entrepreneurs qui souhaitent viser un public bien ciblé. Facebook dispose de données très précises sur la planète entière… euh, sur vos clients potentiels…

 

Mais comme tout matériel marketing, une publicité Facebook se fatigue et s’use avec le temps. Avant de vous lancer dans de nouvelles créations et de plancher sur un nouveau message commercial, testez les audiences similaires.

 

Pour passer la seconde et gonfler votre taux de conversion, rien de tel que de drainer un public frais, mais tout autant ciblé sur votre page de vente. Et c’est exactement ce que Facebook a imaginé pour vous avec les audiences similaires.

audience similaire

Avec les audiences similaires, vous avec la possibilité de re-targeter un public qui a les mêmes caractéristiques que votre audience de base ou que vos clients actuels. En conclusion, travailler sur les audiences similaires, c’est se dire que si une personne possède des caractéristiques similaires à vos clients actuels, alors cette personne pourrait, elle aussi, être intéressée par vos produits ou services.

 

 

7. Réduisez toute friction lors du processus d’achat

Les labyrinthes, c’est comique dans les films, pour les sorties en famille ou pour les team-building, n’est-ce pas ?

labyrinthe

Par contre, quand il s’agit d’accueillir un nouveau client, le labyrinthe est une mauvaise idée. Vous l’aurez deviné… lui dérouler le tapis rouge est préférable. Clairement, l’expérience client commence au moment où votre prospect sort sa carte de crédit pour vous rejoindre de l’autre côté de la barrière.

 

Et quoi de plus malheureux que de perdre un client pour des instructions de payement peu claires ?

Rendez-vous service : si le processus de validation de commande que vous avez mis en place est aussi sinueux qu’une petite route de montagne, alors faites le ménage au plus vite.

formulaire de commande

Image Technique-de-vente.com

 

Dans l’idéal, votre processus d’achat doit tenir dans un formulaire de commande et être contenu dans une seule page.

 

Les informations doivent se remplir verticalement (c’est le sens de lecture naturel sur un écran). Il est possible aussi de rajouter un récapitulatif de commande comme dans l’exemple ci-dessus. Mais ici, au moment de valider l’achat, comme pour la technique n°5 « Offrez peu d’alternatives », il est important de garder votre client sur cette page et de ne pas placer des liens externes vers d’autres offres ou produits qui pourraient le distraire.

 

 

8. Offrez autant de moyens de payement que possible

Vous est-il déjà arrivé d’entrer dans un restaurant et d’être accueilli par le sourire chaleureux du patron qui vous invitait à prendre place… avant de vous informer que le terminal de payement ne fonctionnait plus, mais que OH MIRACLE, un guichet automatique se trouvait juste en bas de la rue à quelques encablures du restaurant ?

 

Moi, ça m’est déjà arrivé.

Et en général, une fois installé à table, je n’ai plus envie de changer de restaurant et je me contente de répondre un simple « D’accord, pas de problème » !

Mais que cela ne vous encourage pas à tenter la même chose avec vos clients sur votre page de vente. Vendre un produit ou service en ligne, c’est de la vente par correspondance. L’élément humain n’est pas présent en chair et en os pour rassurer le client.

 

Autrement dit, si vos solutions de payement ne sont pas assez fournies ou qu’elles n’inspirent pas confiance, vous minez purement et simplement vos chances de conversion. Bien sûr, quelques rares prospects feront la courbette de se créer un compte sur une plateforme obscure (la seule que vous utilisez). Mais vos prospects souhaitent pour la plupart utiliser LEURS plateformes de payement habituelles.

 

Et puis, qu’on se le dise honnêtement, les solutions de payement sont légion.

moyens de payement

 

Il n’y a qu’à se baisser pour les ramasser et les installer en deux temps, trois mouvements.

Sans oublier que ces petits logos sont eux aussi des indicateurs de confiance. Et un indicateur de confiance vous aide à conserver vos prospects plus longtemps et dans les meilleures conditions sur votre page de vente !

 

 

9. Investissez dans des images de qualité

L’effet de halo, ça vous dit quelque chose ?

C’est un biais perceptif qui influence le degré de confiance qu’on se fait à l’égard d’une personne ou d’une entreprise. En résumé, c’est la première impression.

 

Si cette première impression est bonne, on aura tendance à accorder plus de confiance. À l’inverse, si la première impression est mauvaise (effet de halo négatif), alors on accordera moins de confiance.

Sur une page de vente, il est tout à fait possible de manipuler cette première impression !

 

C’est ici qu’entrent en jeu le design et l’ambiance. De bonnes images vont vous aider à créer un environnement professionnel et rassurant. De plus, l’aération du texte grâce à l’insertion de photos et d’images rendra la lecture de vos pages de vente plus digeste.

 

Les banques d’images ne manquent pas sur la toile. Je pense par exemple à des sites comme Pexels, DeathtothestockPhotos, LifeOfPix, Pixabay, PdPics (pour les gratuites) ou Shutterstock, Fotolia, istockphoto (pour les payantes).

photos

 

Si vous vendez des produits physiques, alors vous aurez besoin à plus forte raison d’images de grande qualité. Encore une fois, dans la vente en ligne, faute de pouvoir toucher le produit, vos prospects veulent le voir sous toutes ses coutures. Si vous en avez les moyens, offrez-vous un petit studio photo et un bon appareil pour prendre des clichés HD de vos produits sous tous les angles.

studio

 

 

10. Virez les Pop-up

Un prospect arrive sur votre une page de vente… Le sujet traité l’intéresse et votre texte a réussi à le toucher au plus profond de ses tripes. Vous avez toute son attention. C’est à ce moment-là qu’une fenêtre intempestive fait son apparition et recouvre la page qu’il est en train de lire !

 

Imaginez sa tête quand ce vilain pop-up vient lui gâcher la fête :

Mr Bean agacé

Si vous avez cru bien faire en installant un pop-up sur votre page de vente, rendez-vous immédiatement dans votre back-office et corrigez le tir ! Il est très mal venu de couper un prospect dans son élan.

 

D’une manière générale, toute entrave à la bonne lecture d’une page de vente est à éliminer. Voyez les choses sous cet angle : votre page de vente est un toboggan. Ce toboggan doit emmener votre lecteur de tout en haut (votre titre ou accroche) jusque tout en bas (votre appel à l’action).

Et une fenêtre pop-up c’est comme un gros caillou qu’on viendrait poser sur ce toboggan… Il faut s’en débarrasser au plus vite !

 

 

 

11. Restez cohérent entre vos messages publicitaires et vos landing pages

« Que celui qui n’a jamais pêché me jette la première pierre », disait un grand Homme ! Parmi les plus grands pêchés qui existent dans le web marketing, il y en est un qui ne pardonne pas. Voici de quoi il en retourne…

Certains entrepreneurs prévoient un certain budget en publicité Facebook, mais n’accordent pas d’importance à la passerelle qui se fait entre cette publicité Facebook et la landing page qui accueillera les prospects qui ont montré de l’intérêt en cliquant.

 

Pour conserver un prospect engagé entre le clic et l’atterrissage sur la landing page (supposément votre page de vente), il faut un environnement similaire entre les deux environnements. Soyez attentif aux couleurs, aux images, aux mots-clés et à la promesse de votre page de vente. Si vous faites la promotion d’un produit physique (pour un site e-commerce), envoyez vos prospects vers le même produit qui est mis en avant dans la publicité.

 

Ne les envoyez pas vers une offre similaire ou un produit relatif… au risque de semer la confusion et de les perdre !

 

lead fox pub

Publicité FB ad par LeadFox

 

lead fox landing page

Landing Page LeadFox

 

Dans l’exemple ci-dessus, notez la cohérence dans le texte, dans les couleurs, ainsi que dans la promesse (« DOUBLER » et « Démarrer un essai gratuit ») entre la publicité d’une part et la landing page d’autre part.

 

 

12. Répondez à chaque question et à chaque objection dans votre argumentaire

Abordons le sujet d’un point de vue copywriting à présent. Vous n’êtes pas sans savoir que le copywriting, c’est l’art de vendre ou de persuader par les mots.

L’être humain, par nature, est un être qui communique avec ses semblables. Et ce qui rend le copywriting si intéressant, c’est qu’il englobe des techniques (et des grands principes) à suivre pour faciliter cette communication.

copywriting

 

Votre page de vente est le véhicule de votre message et de ce que vous souhaitez communiquer dans le but de faire une vente. Vous devez donc vous efforcer de rendre ce véhicule particulièrement efficace.

 

Et le seul tour de passe-passe qui peut vous permettre d’avoir une page de vente efficace de bout en bout… repose à 90 % sur la connaissance de votre public cible. Par exemple, il est indispensable de connaitre les objections inhérentes à votre marché, car elles peuvent empêcher la vente de se faire…

 

Si vous vendez une formation qui montre comment perdre 20 kilos en 60 jours, alors il est crucial de savoir que votre prospect type a déjà essayé tel ou tel régime à la mode et qu’il a déjà essayé de remplacer le chocolat par les fruits… mais sans succès ! Avec ce type d’informations en votre possession, vous allez pouvoir tourner votre argumentaire de manière à répondre indirectement à chaque objection et à chaque question.

 

Le plus grand danger est de penser que vous connaissez la situation de votre prospect sur le bout des doigts et d’exposer des arguments qui n’ont pas été validés par votre public cible… Non ! Il faut faire des recherches et discuter un maximum avec vos clients potentiels !

 

Le copywriting est votre point faible ?

Augmentez votre niveau avec le challenge copywriting.

 

 

13. Faites preuve de générosité

Peut-on se servir d’une page de vente… pour faire preuve de générosité et donner sans rien attendre en retour ?

 

Absolument !

Même si les termes « vente » et « gratuit » sont diamétralement opposés, vous verrez qu’ils peuvent s’entendre pour augmenter vos conversions.

 

Il faut voir la notion de générosité sous deux aspects bien précis :

Le premier, c’est tout le contenu et les infos que vous parvenez à distiller tout au long de votre texte. Les grands noms du copywriting (je pense notamment à Gary Bencivenga ou Gary Halbert) ont démontré à maintes reprises que si leurs pages de vente étaient si performantes, c’était parce qu’elles contenaient énormément d’informations intéressantes.

 

Si vous lisez une lettre de vente rédigée par l’une de ces deux légendes, vous pouvez apprendre énormément de choses sur le thème traité. Ces copywriters avaient l’art de savoir ce que le grand public ne savait pas. Et par conséquent, ils savaient quelles infos distiller dans leurs pages de vente pour intéresser ce même public. La bonne information est et sera toujours intéressante… peu importe le support. Et la page de vente ne fait pas exception.

 

Rendez votre page de vente intéressante, grâce à du contenu cohérent et passionnant et vous dynamiterez vos taux de lecture ainsi que vos taux de conversion. C’est presque mathématique !

 

Le second aspect concerne l’offre.

Si vous proposez une offre irrésistible, chatoyante et généreuse sur un plateau à votre prospect… à un prix tout à fait raisonnable, là encore, vous mettrez toutes les chances de votre côté. Visualisez une balance. Du côté gauche l’offre (le contenu de la formation) et du côté droit, le prix. Le but est de faire pencher la balance du côté de l’offre de sorte que le prix, à côté, paraisse tout petit !

 

Les bonus sont un excellent moyen d’alourdir une offre et de la rendre très attractive au regard du prix que vous demandez. Empilez les bonus pour un effet de volume !

bonus

Image formation-business.xyz

 

N’oubliez pas également, le cas échéant, de définir la valeur marchande de vos bonus. Dans l’exemple ci-dessus, un module bonus de formation Instagram (de 60 vidéos et d’une valeur de 397 €) est offert à l’achat de la formation principale en dropshipping.

Vous pouvez décliner vos bonus sur beaucoup de supports : guides PDF, interview MP3, épisode de podcast jamais diffusé, vidéo Youtube privée, module vidéo additionnel, etc.

 

 

14. Créez et visez différents profils d’acheteurs ou « buyer personas »

Bien souvent, il arrive qu’un produit ou une formation puisse intéresser un public vaste. Par exemple, d’une part, un jeune homme de 25 ans célibataire et aux études, d’autre part une dame de 60 ans, rentière de son patrimoine immobilier, mais aussi la maman de 35 ans hyperactive qui gère le quotidien de ses 4 enfants.

Oui, votre offre unique répond peut-être à différents besoins, émanant de différents clients-types… communément appelés buyer personas.

buyer personas

 

Et si vous pensez qu’il suffit de cibler une certaine audience sur Facebook Ads ou Google Ads ou qu’il suffit de pondre un e-mail et balancer toute votre liste sur votre page de vente pour faire pleuvoir les euros, vous faites peut-être fausse route. Avant même de vous mettre au clavier pour dessiner l’architecture de votre page de vente, vous devez prendre le temps de faire vos recherches et de connaitre tous ces buyer personas comme si vous partagiez leur vie.

 

Dans l’absolu, la manœuvre la plus efficace est de cibler chaque profil avec une publicité qui lui est dédiée. À chaque profil spécifique, son message commercial dédié. Et c’est logique finalement, puisque chaque buyer persona répond à des besoins différents.

 

Mais on ne va pas s’arrêter en si bon chemin.

À l’étape suivante, il convient d’envoyer tout ce beau monde vers des landing pages dédiées. Vous pouvez par exemple envoyer chaque profil vers une page de vente différente. Vous aurez un tronc commun pour chaque page de vente, certes. Mais le titre ou l’accroche pourront par exemple être rédigés sur mesure pour capter l’attention de chaque profil.

 

Un ciblage bien calibré, c’est de la haute couture à ce niveau-là.

Cette méthode requiert une discipline de fer, plus de technique et un peu plus d’organisation. Mais plus vous serez chirurgicaux dans vos arguments, plus ces arguments parleront directement au cœur de vos différents prospects… et plus vous convertirez vos prospects en clients.

 

 

15. Mettez en place une 3ème option d’achat

Les tarifications à trois choix sont légion. Vous êtes forcément tombé un jour ou l’autre sur une page de vente qui offrait le choix entre trois formules bien distinctes. Seulement saviez-vous que cette pratique était une tactique savamment pensée par le marqueteur qui a eu la tâche de définir les prix de son produit ou de son offre ?

 

C’est l’effet « decoy ». Quand il est bien utilisé, il permet d’augmenter le chiffre d’affaires et de faire craquer vos prospects pour la formule qui vous convient à vous !

 

Que vous ayez une ou deux offres à l’heure actuelle, vous pouvez, vous aussi, aujourd’hui prendre le temps de la réflexion et bucher sur une offre à trois formules. La beauté de l’effet « decoy », c’est qu’il fera passer un tarif relativement cher pour raisonnable.

café cher

Dans l’exemple ci-dessus, une personne qui se verrait proposer ces deux options trouverait le café à 6 € cher comparé à son voisin à 5 €, bien évidemment.

café raisonnable

Mais dès que vous introduisez votre « decoy », tout à coup, le café à 6 € devient… raisonnable. Bon, on est bien d’accord, un café à 6 € ça reste cher pour pas mal de monde, mais cet exemple illustre bien la puissance du « decoy ». L’élément « decoy » arrive comme un agitateur dans votre offre et modifie la perception que votre prospect se fait de vos différentes options.

 

Si vous arrivez à bien vous servir de cette petite tactique psychologique, vous serez capable d’inciter vos prospects à opter pour la solution du milieu, qui est en général la solution de qualité, à un prix raisonnable. Celle que vous mettez en avant.

 

 

16. Optimisez les visites sur mobile

Si vous n’avez pas encore fait du support mobile votre cheval de bataille, il est grand temps de vous y mettre ! Grand, grand temps… Le volume de recherches sur mobile a déjà dépassé celui des recherches sur PC. Et la tendance ira crescendo, sans l’ombre d’un doute.

mobile

Si toutefois il demeure un doute dans votre esprit, vous pouvez utiliser des outils d’observation des visites sur votre site. Hotjar par exemple enregistrera les sessions de vos visiteurs et vous indiquera par la même occasion le support sur lequel votre site a été consulté. En fonction de l’âge de votre public cible, le ratio mobile/PC peut varier, mais je ne serais pas surpris de voir que 90 % de vos visiteurs proviennent du mobile.

 

Il est donc crucial d’optimiser la navigation mobile au maximum !

Mais, comment savoir si votre site est optimisé pour les appareils mobiles ?

 

Il existe des outils pour mesurer cette performance. Google par exemple a mis en place un outil très simple d’utilisation (le Test d’optimisation mobile). Le moteur analysera votre site et vous sortira un rapport détaillé des lacunes de votre page.

Toutefois, il est possible de mettre le doigt facilement sur les lacunes de votre page de vente dans le cadre du mobile. Le bon sens sera votre meilleur allié dans cette tâche de reconnaissance…

 

Rendez la lecture, la navigation et l’expérience utilisateur aussi facile que possible. Jetez aussi un œil du côté de votre processus d’achat et simplifiez-le, le cas échéant. Prêtez attention à votre design (la légèreté est parfaite, attention à la position et à la taille de vos images). Vérifiez aussi la vitesse de chargement de vos pages… les internautes sont de moins en moins patients : c’est fou le nombre de sessions interrompues pour une page qui met plus de 2 ou 3 secondes à charger !

 

 

17. Impressionnez vos prospects avec un follow-up haut de gamme

Battre le fer tant qu’il est chaud.

C’est pile poil l’expression qu’il nous faut pour illustrer ce 17ème point !

 

Un prospect mérite votre attention la plus haute pour une raison évidente : il sera peut-être un futur client. Mais l’intérêt (et parfois même l’admiration) que vous réserve un prospect n’est pas éternelle. Et c’est précisément au moment où il manifeste son intérêt (en laissant par exemple son adresse e-mail) que vous devez être là.

 

Admettons qu’il vienne de télécharger un guide gratuit, une interview inédite ou qu’il ait émis le souhait de visionner une formation vidéo que vous avez réalisée. Vous devez immédiatement être présent pour l’accueillir dans votre tunnel de conversion.

 

Rédigez une séquence de quelques e-mails (il n’y a pas de nombre d’e-mails prédéfinis tant que votre contenu est intéressant). Offrez du contenu pertinent à votre prospect, faites-lui découvrir les avantages de votre solution, montrez-lui votre personnalité et emmenez-le régulièrement vers votre page de vente. L’exposition régulière au message commercial fait vendre !

 

L’e-mail est gratuit, c’est donc très avantageux.

Mais si vous avez les moyens, vous pouvez mettre un peu plus les chances de votre côté avec un outil comme Bonjoro. Bonjoro est un service qui est capable de faire la liaison avec votre autorépondeur (mais pas que). Ainsi, dès qu’un nouveau prospect laisse son adresse e-mail par exemple, vous recevez une notification. Grâce à ça, vous avez la possibilité d’enregistrer, sur le moment-même, une petite vidéo pour souhaiter la bienvenue à votre nouveau prospect avec un message 100 % personnalisé. Profitez de l’occasion pour lui suggérer de visiter votre page de vente ou de lire votre dernier article de blog.

 

bonjoro

Vous imaginez la relation que vous établissez avec vos prospects à l’entrée de votre tunnel de vente en les accueillant de la sorte ? Voilà un outil marketing redoutable… pour un suivi haut de gamme et des conversions qui poussent vers le haut !

 

 

18. Cartonnez votre USP et affichez-la clairement

Vous avez déjà entendu parler de l’USP, n’est-ce pas ? La unique selling proposition (proposition de vente unique). En bref, elle définit la raison pour laquelle vos prospects doivent faire affaire avec vous, plutôt qu’avec vos concurrents, malgré toutes les autres solutions qui s’offrent à eux. Il n’est pas toujours si simple que ça de définir une USP. Mais je m’apprête à vous révéler comment la construire en bonne et due forme.

 

Beaucoup de (web) entrepreneurs sont victimes de nombrilisme et ne pensent pas plus loin que le bout de leur nez… grave erreur ! Car vos prospects sont comme tous les êtres humains, des êtres égoïstes qui cherchent avant toute autre chose leur propre intérêt. Pas la peine de parler de vous, les gens s’en fichent.

 

Et une bonne USP a justement le pouvoir de démontrer par A + B, à tous vos prospects qualifiés, que vous êtes la bonne personne ou la bonne entreprise pour résoudre leurs problèmes. Par conséquent, vous devez marteler votre USP autant que faire se peut dans tous vos messages commerciaux et lui accorder une place de choix dans… votre page de vente.

 

USP Domino's

La célèbre USP de Domino’s Pizza

 

Exprimez votre USP rapidement… n’allez pas l’enterrer au 20ème paragraphe de votre page de vente !

 

Voici les 10 caractéristiques d’une bonne USP :

  1. Elle fait partie intégrante de votre modèle économique
  2. Elle se concentre sur ce qui compte le plus pour vos clients
  3. Elle évoque des problèmes ou des douleurs jamais résolus
  4. Elle est restrictive et ne parle pas à tout le monde
  5. Elle va au-delà de l’aspect fonctionnel de votre business et touche à l’émotionnel
  6. Elle s’aligne sur la perception du succès par vos clients
  7. Elle se concentre sur des problèmes, des tâches ou des douleurs pour lesquels vos clients sont prêts à payer
  8. Elle vous différencie de la concurrence
  9. Elle exprime au moins un avantage quantifiable que vous avez sur tous vos concurrents
  10. Elle est difficile à copier

 

Si vous ne vous êtes pas encore penché sur la définition de votre USP, il est temps d’y penser et de l’intégrer à votre page de vente !

 

 

 

19. Utilisez la voix de votre client

Un marché ou une niche est un petit écosystème qui a ses codes et ses caractéristiques bien spécifiques. Et s’il est clair que vous devez de connaitre votre marché dans ses moindres recoins, il y a une caractéristique que vous devez maitriser par-dessus tout. Il s’agit du jargon.

 

Dans la technique n°1 de cette liste, nous avons évoqué l’importance d’instaurer de la confiance avec votre public cible. Dites-vous bien que le premier critère qui déterminera si oui ou non vos prospects vous identifieront comme un des leurs (et par conséquent, s’ils pourront vous faire confiance), c’est le langage et les termes jargonnesques avec lesquels vous allez vous exprimer.

 

Si votre secteur d’activité était votre passion avant d’être votre marché, alors vous n’aurez pas beaucoup de mal avec le jargon. Mais si vous pensez avoir une marge de progression à ce niveau-là, voici quelques conseils pour vous imprégner petit à petit du langage utilisé par vos futurs clients.

 

Rendez-vous partout où votre marché s’exprime ! Dévorez les forums, allez lire les commentaires sur Amazon (produits physiques et livres en rapport avec votre thématique), écoutez les influenceurs parler sur Youtube, lisez aussi les commentaires sous ces vidéos Youtube. Continuez avec les réseaux sociaux, les groupes Facebook, les communautés, etc.

 

commentaire client

Un commentaire client sur Amazon.fr

 

Dès qu’une personne s’exprime dans votre niche d’activité, c’est un commentaire qui vaut le coup d’être lu ou écouté. Retenez les termes, le phrasé, le niveau de langue, les tournures de phrases, etc. Imprégnez-vous, imitez ces personnes et agrémentez votre page de vente de cette nouvelle épice à conversions.

 

 

20. Échangez avec vos prospects sur les réseaux sociaux

Nous passons des heures et des heures sur les réseaux sociaux que ça en est devenu banal à force. Pourtant, si vous êtes un entrepreneur ou un marqueteur consciencieux, vous devez vous rendre à l’évidence : il n’a jamais été aussi facile qu’aujourd’hui de communiquer à de parfaits inconnus autour de votre projet, de votre marque ou de vos compétences.

réseaux sociaux

En communiquant avec votre public cible sur les réseaux sociaux, non seulement vous allez vous imprégner de leur langage (voir technique N°19), mais en plus, vous pouvez rendre « spécial » et unique chacun de vos prospects.

 

Imaginons : vous êtes fan de survivalisme, vous lisez chaque e-mail et vous visionnez chaque vidéo postée par votre blogueur préféré. Et de temps en temps, vous entrez en contact avec ce blogueur pour donner un point de vue ou demander un conseil. Quelle sera votre réaction quand ce blogueur vous donnera de l’attention, vous appellera par votre prénom et répondra par e-mail ?

 

C’est exactement la sensation que vous voulez transmettre à vos prospects. Dynamiser vos relations sur les réseaux sociaux avec votre marché va vous permettre d’aller chercher plus de ventes. Certaines personnes ont besoin d’être rassurées, elles veulent dépenser leur argent chez une personne qui leur est égale. Elles ont du mal à faire affaire avec une entreprise qui n’affiche qu’un simple logo.

 

Accordez plus d’attention à ces personnes-là et vous augmenterez le nombre de vos clients.